75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Dirty MJ >

Critique du Livre : Dirty MJ

Avis critique rédigé par Vincent L. le jeudi 21 octobre 2010 à 13:24

Comment être gentiment méchant...

Publié en français par Bibliothèque Interdite, Dirty MJ est la traduction d'un recueil d'articles écrits par le concepteur de jeux de rôle John Wick. Initialement parus dans le périodique Pyramid, les onze articles qui composent ce petit livre se sont taillés une belle petite popularité pour avoir suscités de gros et houleux débats sur divers forums US, certains les considérant comme révolutionnaires tandis que d'autres les fustigeaient (pour reprendre ce qu'indique la quatrième de couverture). Le principe servant de ligne directrice à ces articles était ainsi de proposer diverses techniques de jeu pour être un MJ sadique et tordu, de ceux qui tuent ou rendent obsolètes les personnages, de ceux qui sont presque unanimement détestés par les joueurs.

Bien entendu, le contenu de ces articles est en réalité un peu plus profond que ce que l'on veut bien nous vendre. En effet, des conseils pour être gratuitement méchants, avouons que cela n'a absolument aucun intérêt, et fort heureusement, ce n'est pas l'optique choisi par John Wick que d'être inutilement provoc dans ces écrits. Ce qu'il propose en réalité au maître de jeu, c'est d'utiliser diverses techniques pour pousser les joueurs dans les derniers retranchement et ainsi les amener à "mériter" de terminer une campagne avec leurs personnages. Il préconise ainsi de les tuer en retournant leurs avantages contre eux, de se servir de leurs défauts pour les mettre hors-jeux ou, plus simplement, de ne pas leur faciliter la tâche de héros en truquant des jets de dé.

Là, vous allez me dire que l'on a pas forcément besoin de lire quatre-vingt seize page pour savoir - et penser - à ce genre de choses. Exact... C'est d'ailleurs ce qui fait la faiblesse du livre, en ce que la majorité des conseils donnés par John Wick dans ses textes sont, pour la plupart, des lieux-communs. Alors certes, il en existe quelques-uns qui sortent du lot en étant un peu moins convenus - par exemple comment calmer les joueurs turbulents - mais dans l'ensemble, avouons que tout cela ne vole pas très haut en terme d'intérêt, et n'apprendra absolument rien aux meneurs de jeux possédant un minimum d'expérience (au mieux, les débutants pourront y trouver quelques conseils solides qui peuvent être utilisés régulièrement).

Ceci dit, en dépit de cet aspect "défonçage de portes ouvertes", Dirty MJ est un livre qui se lit rapidement et avec beaucoup de plaisir. En effet, la plume de John Wick, en plus d'être facile d'accès (on y reconnaît l'efficacité du concepteur de jeux), s'avère être pleine d'humour. Les articles sont ainsi cours, rythmés, et se lisent très souvent avec le sourire aux lèvres ; le format court du livre (96 pages A5) fait que la lecture intégrale peut se terminer en deux bonnes heures ; Lire Dirty MJ, c'est donc un peu comme se caller devant un bon film, on est ainsi assuré de passer une agréable soirée, les anecdotes de l'auteur croisant très souvent les expériences que l'on aura pû avoir autour d'une table avec ses joueurs, et rappelant de fait de bons souvenirs de jeux.

Toujours est-il que l'aspect "méchant" vendu par la quatrième de couverture est fortement surévaluée. En effet, à la lecture de ces articles, on a du mal à comprendre le tourbillon d'insultes qui a s'abattre sur John Wick (rappelons tout de même que certains internautes avaient dit que ces articles étaient "dangereux"). Ainsi, si le ton de l'auteur est bien souvent légèrement provocateur, on reste malgré tout dans un climat fun et décontracté qui, on le sent bien, ne se prend pas vraiment au sérieux. Alors mis à part quelques piques distribuées ici et là à certaines classes de joueurs (les grosbills, notamment, mais qui ne le fait pas ?), le tout reste bon enfant, et absolument pas propice à alimenter de quelconques débats.

Là où le livre est beaucoup plus étonnant, c'est dans le portrait qu'il dresse, presque involontairement, de son auteur. John Wick est en effet un concepteur dont les produits ont connu de très gros succès commerciaux (notamment le Livre des Cinq Anneaux qui reste, encore aujourd'hui, un classique). Au regard de certains passages (notamment la préface ou le dernier article, qui ont été écrit pour l'occasion plus de six ans après les fameux articles de Pyramid), on y découvre un homme empreint d'une certaine tristesse, quelque peu désabusé, qui voue une espèce de culte inconditionnel aux souvenirs et à la nostalgie des années fac. C'est dans ces quelques passages, éparpillés un peu partout, que Dirty MJ s'avère être le plus passionnant.

65

Recueil d'articles parus dans un périodique américain, Dirty MJ est vendu comme un petit guide de sadisme ludique à destination de MJ voulant traumatiser leurs joueurs, et se trouve précédé d'une sulfureuse réputation liée aux nombreuses prises de bec entre rolistes qu'ont pû engendrer, au moment de leurs parutions, les contenus de textes. Pourtant, tout cela n'apparaît aujourd'hui qu'être un petit feu de paille sans grande conséquence, la méchanceté tant vantée des écrits de John Wick s'avèrant finalement très surfaite. Toutefois, Dirty MJ n'en perd pas pour autant tout intérêt. En effet, d'une part, l'humour contenu dans les articles en rend la lecture agréable, et d'autre part, en filigrane, la teneur des textes en révèle beaucoup sur l'état d'esprit de son auteur, John Wick, l'un des grands concepteurs de jeu de rôle des années quatre-vingt dix (qui a à son palmarès de très gros blockbusters ludiques comme Le livre des Cinq Anneaux ou Les Secrets de la septième mer).

Critique de publiée le 21 octobre 2010.

Que faut-il en retenir ?

  • Articles sympathiques,
  • Des touches d'humour qui font mouche,
  • Dresse un portrait intéressant de l'auteur.

Que faut-il oublier ?

  • Méchanceté des articles très surfaite,
  • Contenu des articles souvent vain.

Acheter Dirty MJ en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dirty MJ sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !