75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Naguère les étoiles 1 >

Critique de la Bande Dessinée : Naguère les étoiles 1

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 27 septembre 2010 à 08:11

Un nouvel espoir ?

« Il y a bien longtemps dans une lointaine contrée... »

Poussée par la tyrannie du seigneur Salvator et de ses sbires du royaume, des rebelles conduits par la vaillante princesse Leïca ont volé les plans du Castel Noir. Pourchassée puis capturée, la princesse a heureusement eu le temps de confier les plans à un certain R2 qui aura la mission de les amener à Susy-Wan le cénobite, l'un des derniers représentants de la « Foy ».

« Star Wars » c'est le film que tout le monde connait, même ceux qui ne l'ont jamais vu. Qu’ils soient réfractaires à l'univers créé par George Lucas ou à la science-fiction dans le sens large du terme, tous savent ce qu'est « la force » ou ont entendu parler de « Dark Vador ». Il est donc devenu très fréquent de voir certaines séquences de la saga introduites dans des parodies diverses ou, plus encore, voir quelques répliques devenues célèbres placées dans des conversations. Combien de fois dans une vie n'a-t-on pas entendu l’expression « que la force soit avec toi ! » ?

« Naguère les étoiles 1 » suit dans son intégralité la trame narrative « d'un Nouvel Espoir» et cela sur 92 pages. Hervé Bourhis (Le petit livre Rock chez Dargaud, Comix Remix chez Dupuis) s’applique à reprendre cette histoire connue de tous pour la replacer dans une épopée moyenâgeuse, dans laquelle « la force » devient « La Foy », Luc Skywalker se transforme en Jean Luc et où notre Wookie préféré devient « Méchoui ». Même si tout ne fonctionne pas complètement, et que certains éléments peuvent sembler « faciles » (le faucon centenaire déçoit un peu), on s'amuse assez souvent à lire les déviations de noms et des phrases cultes, comme, par exemple : « Susy-Wan le cénobite, vous êtes mon seul espoir. Venez me libérer, par pitié. Par ailleurs, ce druide étranger a ingéré le plan de Castel Noir. Il sera aisé de le récupérer. »

Les dessins de Rudy Spiesset sont, au premier regard, très simplistes et pas forcément attirants, mais on prend assez vite goût à sa manière de se réapproprier le design de personnages aussi symbolique que Dark Vador, Chewbacca ou encore Jabba le Hutt. Puis, si le dessin n'est en rien complexe, il a le mérite d'être clair, très expressif, et capable de quelques trouvailles amusantes au niveau des cadrages et dans sa manière de condenser toute une séquence du film en une page.

70

Si souvent les parodies de films cultes en bande dessinée sont synonymes de ratage, « Naguère les étoiles » se révèle une bonne surprise d'autant que le prix n'est pas excessif en rapport à la qualité et aux nombres de pages (10,50 euros pour 92 pages). Bien entendu, l'album fera sourire avant tout les adeptes de l'univers de George Lucas, l’efficacité comique dépendant tout de même énormément de la connaissance des films. « Que la Foy soit avec vous ! … et avec votre esprit! »

Critique de publiée le 27 septembre 2010.

Acheter Naguère les étoiles 1 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Naguère les étoiles 1 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Star Wars