75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Boneshaker >

Critique du Roman : Boneshaker

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 26 septembre 2010 à 10:47

Boneshaker (import)

Briar Wilkes vit avec son garçon de quinze ans Ezechiel de l'autre côté du mur qui sépare la ville de la banlieue de Seattle. A l'intérieur, il y a le Blight, cette fumée qui est sortie des entrailles de la Terre lors de la première expérimentation du Boneshaker par le professeur Leviticus Blue. Tous ceux qui ont respiré le Blight ne sont plus là pour témoigner. Ils sont tous morts mais ils sont revenus, avec de dangereuses envies de chair fraîche. C'est lorsque les morts-vivants ont été trop nombreux qu'ils ont construit le mur qui isolerait la ville de Seattle du reste du monde. Seize ans plus tard, Zeke, le fils de Briar, décide de connaître la vérité sur son père et s'engouffre avec son masque à gaz dans le tunnel qui le mène à l'intérieur de la ville. Il veut redorer la mémoire de son père, celui qui a ouvert la brèche du Blight, puisque sa mère, la veuve du professeur Blue, ne lui a jamais rien dit...

Cherie Priest, auteur américain de 35 ans, s'est spécialisée dès ses débuts en 2003 dans le roman d'horreur avec Four and Twenty Blackbirds, premier volet de la Eden trilogy. Ont suivi trois autre romans avant la parution de Boneshaker, prix Locus 2010 et premier de la série Le Siècle Mécanique, qui décrit un monde où l'histoire a bifurqué dans les 1880's, lors de la guerre civile américaine. Elle y mêle steampunk et horreur dans un intéressant cocktail.

Au fond, l'intrigue n'est pas des plus originales. On peut facilement faire un parallèle avec des références connues mais appartenant à d'autres médias: Resident evilFallout. Les virus ou les radiations nucléaires sont remplacés par le Blight (la rouille des céréales, la cloque des pêches) et cette fumée toxique transforme les humains en autant de morts-vivants (les rotters, les sale types ou les pourris). Par contre, vous ne trouverez pas d'explication à ce phénomène.
L'histoire se résume en fait à savoir ce qu'il en est du professeur Blue: est-il bien mort ? La question se pose lorsque, dans Seattle, on parle d'un certain Dr Minnerich dont les compétences en mécanique sont reconnues dans l'ersatz de population qui continue à vivre dans les ruines de la ville. En effet, s'il a de l'or dans les doigts, cet homme a son côté obscur. Son influence sur tous les survivants est telle qu'il y craint. Comme si le Dr Kurtz s'était établi sur le sol américain.

Si le fond n'est pas d'une grande richesse, la forme donne de grandes satisfactions. L'ambiance tendue se fait ressentir jusqu'aux dernières pages dans ce monde où la visibilité ne dépasse souvent pas quelques dizaines de mètres. On n'est pas à l'abri d'une mauvaise rencontre au coin de la rue. 
Cherie Priest dispose aussi de personnages attachants. Les relations entre l'adolescent Zeke et sa mère sont représentatives de cette période délicate. Le fossé est profond, le dialogue est quasi absent, mais le lien qui les unie existe pourtant à un niveau qui dépasse la parole. Briar ferait n'importe quoi pour son fils. Enfin, le Dr Minnerich est inquiétant, suffisamment pour qu'on se demande s'il vaut mieux tomber entre les mains des rotters plutôt que les siennes.

Au final, on imagine très bien une adaptation de ce roman sur grand écran ou sous forme de jeux vidéo. Boneshaker ferait un bon scénario de survival horror.

75

Premier volet de la série Le Siècle Mécanique, Boneshaker marie efficacement zombies, uchronie et steampunk dans ce joyeux survival horror. A découvrir.

Critique de publiée le 26 septembre 2010.

Acheter Boneshaker en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Boneshaker sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !