75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La Lignée des Skywalker/L'Aventure des Jedi
La Lignée des Skywalker/L'Aventure des Jedi >

Critique de la Bande Dessinée : La Lignée des Skywalker/L'Aventure des Jedi

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 5 août 2010 à 1427

Du mieux dans la médiocrité

La série de courtes bandes-dessinées inspirées de la série Clone Wars continue, après un mauvais Heavy Metal Jedi comme premier épisode. Ce second tome relève un peu le niveau.

Evacuons d’emblée les deux gros problèmes concernant La Lignée des Skywalker (où l’Aventure des Jedi dans sa réédition). Le premier est l’aspect graphique, toujours aussi calqué sur le dessin animé, pour les trois histoires présentes dans ce récit (une obligation pour ces Clone Wars Episodes). Les dessins sont ici exclusivement l’œuvre des frères Fillbach, qui avaient travaillé sur le premier épisode. Leur style est donc impossible à juger, si ce n’est deux améliorations : proposer des pleines et doubles pages sur la première histoire, et le traitement asiatique rafraichissant des autochtones dans la seconde histoire. A défaut de proposer quelque chose de graphiquement novateur, ils jouent la carte de la surenchère, ou tentent quelques idées personnelles dans le ton de la série. Deuxième gros problème, les histoires toujours très enfantines de la collection, qui s’adresse donc aux plus jeunes, lesquels vont toujours préférer la série animée à cette sorte de parodie figée n’arrivant même pas à la cheville de l’original niveau intensité.

L’amélioration qualitative la plus notable se trouve donc dans les scénarios des trois histoires ici présentes. La première écrite par Haden Blackman, qui avait scénarisé tout le premier épisode, voit Obi Wan Kenobi et Anakin Skywalker s’attaquer à de véritables forteresses droïdes volantes, dans un récit où l’action prime avant tout, et ce dans une très grande classe dans la plus pure tradition du duo de Jedi.  La seconde histoire est de loin la plus intéressante, mettant en scène Luminara Unduli et Barriss Offee face à une population à évacuer avant une attaque séparatiste. Ecrite par Welles Hartley, faisant ici ses premières armes sur l’univers Star Wars avant Dark Time d’un tout autre registre ; cette histoire est donc un bon pendant à l’action débridée de Blackman, sans tomber dans la philosophie Jedi simpliste du premier épisode. Hartley construit donc une histoire sympathique malgré les contraintes apportées par le sujet de base. Enfin, la dernière histoire, œuvre des frères Fillbach, mêle action et donc préceptes Jedi ultra simplistes dignes d’un discours de Miss France, où l’on voit Mace Windu courir après quelques chose de très dangereux.

La conclusion de

Petite amélioration de la série avec ce second épisode grâce à des histoires mieux travaillées, même si l’aspect graphique reste un énorme boulet pour que ces épisodes soient qualitativement bons.

Acheter La Lignée des Skywalker/L'Aventure des Jedi en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Lignée des Skywalker/L'Aventure des Jedi sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars