75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : O'Penzedor
O'Penzedor >

Critique du Jeu de cartes : O'Penzedor

Avis critique rédigé par Benoît F. le samedi 31 juillet 2010 à 1252

Hautes études de sorcellerie, un cursus qui ouvre des portes !

De valeureux élèves, apprentis magiciens de leur état, se préparent à décrocher le diplôme le plus prestigieux du royaume: le fameux Brevet d’Aptitude à Contrer les Sorts plus connu sous le nom de Bac S.
Afin de réussir leur examen, les élèves devront ouvrir des portes piégées magiquement et réussir à contrer les sorts qui en émaneront afin de récolter le plus grand nombre de points d’arcanes. La tension est à son comble, le temps des révisions est d’ores et déjà révolu, préparez-vous à franchir le pas…

LE MATERIEL DU PARFAIT PETIT ECOLIER

O’Penzedor jouit d’un matériel agréablement illustré par Pierô (Ghost Stories, Offrandes). Les couleurs sont vives et attireront sans nul doute l’attention du jeune public. Néanmoins, quelques tons un peu trop semblables pourront prêter à confusion lors de la première partie.
Le jeu se compose de 50 cartes Contre-sort correspondant aux couleurs des cinq types de sorts présentés sur le verso des 25 cartes Porte. Cinq dés à huit faces, symbolisant les points de vitalité, sont également fournis. Pour finir, des pions en carton, en total décalage esthétique avec les autres éléments de jeu, serviront à représenter les points d’arcanes et les amulettes magiques.

OUVRE-MOI LA PORTE, TOI QUI A LE SORT

Le jeu est relativement simple à appréhender. Deux pioches sont formées face cachée: l’une se compose de cartes Contre-sort, l’autre de cartes Porte. En début de partie, chaque participant, de trois à cinq, reçoit cinq cartes Contre-sort ainsi qu’un pion Amulette et un dé de vitalité placé sur un chiffre dépendant du nombre de joueurs.
Une manche se déroule de la manière suivante jusqu’ à épuisement, par deux fois, du paquet de cartes Porte.
Le joueur actif révèle la première carte de la pioche Porte. Ensuite, deux possibilités s’offrent à lui:
- soit il joue une carte Contre-sort correspondant au sort jaillissant de la porte, auquel cas il perçoit deux points d’arcanes lors du premier tour de pioche, un seul lors du second;
- soit il ne peut contrer le sort, n’ayant par la carte Contre-sort adéquate, et perd un point de vitalité. Les deux joueurs suivants, dans le sens des aiguilles d’une montre, piochent alors deux cartes Contre-sort; c’est d’ailleurs la seule façon de récupérer ce type de cartes lors de la partie, l’amulette permettant seulement de jeter sa main de cartes et d’en piocher autant.

Par la suite, le joueur actif est confronté à deux alternatives, qu’il ait contré le sort précédent ou non: soit il passe son tour donnant ainsi la main au joueur suivant, soit il révèle la prochaine porte à ses risques et périls.
Dès que l’un des participants perd son dernier point de vitalité, il est exclu de la manche et doit se séparer, avec amertume, de la moitié des points d’arcanes qu’il avait consciencieusement récoltés…

Le joueur possédant le plus de points d’arcanes est déclaré vainqueur à l’issue d’un nombre de manches égal au nombre de joueurs.

DES PORTES TIREES AU SORT

O’Penzedor est un jeu de cartes de type « stop ou encore » s’adressant à un public familial. Les enfants à partir de sept-huit ans pourront même s’y adonner entre copains et copines tant le thème a été choisi pour eux. En effet, la référence au non moins célèbre Harry Potter n’est pas loin et les illustrations renforcent indéniablement cette impression. L’aspect esthétique d’O’Penzedor est un véritable atout et permettra de capter l’attention du jeune public comme des parents.
Autre point positif et non négligeable: la simplicité des règles. Ces dernières sont rédigées de manière concises et claires écartant ainsi tout risque d’interprétation malencontreuse.
Au rang des ombres au tableau, on signalera la longueur relative des parties à cinq joueurs pouvant provoquer l’émergence d’un sentiment de lassitude chez les participants. De même, le renouvellement des parties passe par un aspect fortement aléatoire laissant entrevoir la prépondérance du hasard. Ce manque de contrôle sur la partie déplaira à certains; d’autres, parmi les plus jeunes, y trouveront certainement leur compte.

La conclusion de

Ce petit jeu de prise de risque ravira la famille tout en risquant de lasser un public de joueurs plus connaisseurs en la matière. Seulement, l’auteur ne prétend à aucun moment courtiser un public de « hardcore gamers », bien au contraire. Son jeu est taillé pour passer de sympathiques moments en famille, entre enfants, en toute simplicité et devant un thème qui ravira tout le monde.

Que faut-il en retenir ?

  • Règles simples
  • Des illustrations très plaisantes
  • Un jeu de prise de risque abordable et court

Que faut-il oublier ?

  • La longueur des parties à cinq joueurs
  • Allergique au hasard: abstenez-vous

Acheter O'Penzedor en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de O'Penzedor sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+