75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Monde des non-A
Le Monde des non-A >

Critique du Roman : Le Monde des non-A

Avis critique rédigé par Lujayne M. le jeudi 1 juillet 2010 à 1617

Un grand classique de la SF... classique


Avec ce roman écrit en 1945, et traduit en 1953 par Boris Vian (excusez du peu !), l'auteur canadien A.E.Van Vogt s'inscrivit durablement dans l'histoire de la science-fiction.

Son héros, Gilbert Gosseyn, est semble-t-il un homme normal. Sa femme Patricia est morte et il décide de s'inscrire au Grand Jeu de la Machine. En ces temps futurs, seuls ceux qui ont gagné au Jeu de la Machine, une sorte de jeu d'intelligence et de comportement, peuvent prétendre à émigrer sur la paradisiaque Vénus...

Mais à peine s'inscrit-il qu'il se rend compte qu'il n'est pas celui qu'il semble être : les gens qu'il est sensé connaître n'ont jamais entendu parler de lui, sa mémoire semble avoir été modifiée. Et le voilà lancé dans une incroyable guerre galactique...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce roman est ardu. Les concepts de logique non aristocélienne et de sémantique générale étalés en long, en large et en travers, pour justifier l'évolution de l'humanité, ne sont pas évidents et ressemblent un peu à une "façon de penser miracle" qui peut mettre assez mal à l'aise. De plus, il évolue un peu sans queue ni tête. Son personnage principal est rarement attachant, ne serait-ce que par la façon complètement détachée par laquelle il accepte que ses souvenirs ne soient en fait pas les siens ! L'entrainement du "cerveau second" est également un peu rapide et on a un peu de mal à croire à tout ça.

A coté de cela, l'histoire est indéniablement envoutante par certains aspects : la découverte de Vénus, des pouvoirs du cerveau second, la Machine, les divers Gosseyn... l'écriture, sans doute à cause de la traduction, est certes "datée" par certains

La conclusion de

En résumé, voilà un roman atypique, difficile à noter. On peut le trouver par moment assez abscons, rébarbatif, on ne peut pas vraiment dire qu'il y ait beaucoup d'action ni de logique entre elles, les personnages ne sont pas franchement attachants... et les constantes références à la sémantique générale donnent une impression de manipulation mentale. A coté de cela, c'est pourtant un livre que l'on a du mal à lâcher, car malgré tout on veut savoir la fin, et la beauté de l'écriture ne peut pas être niée. Un classique à découvrir, donc, mais pas franchement accessible à tout le monde... et qu'on peut aimer comme détester profondément !

Que faut-il en retenir ?

  • beauté de l'écriture
  • poésie de certaines scènes

Que faut-il oublier ?

  • la sémantique... on adhère ou pas !
  • personnages peu attachants

Acheter Le Monde des non-A en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Monde des non-A sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+