75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Les Manuscrits de Kinnereth
Les Manuscrits de Kinnereth >

Critique du Roman : Les Manuscrits de Kinnereth

Avis critique rédigé par Manu B. le vendredi 2 juillet 2010 à 2248

En fin de conte

"Lorsque j'évoque son visage, ce ne sont pas les débuts de l'histoire qui me viennent à l'esprit mais précisément sa conclusion, du moins celle qui me concerne. Et quand la bassesse et la cruauté déchirent les hommes autour de moi, j'aime me réchauffer au creux de notre dernière rencontre avec lui..."

Dix ans après la disparition de Child Kashoudas, sa famille vit encore avec son souvenir et avec ce compréhensible sentiment de perte. Un homme se présente ce matin-là à la porte de la femme de Child, surnommée Sphinx, avec l'espoir de soulager les consciences. L'étranger se présente comme chargé de mission pour l'ONU et avec lui un document d'une valeur inestimable. Inestimable à deux titres: il semble avoir été écrit au Ier siècle après J. C. et il a un rapport avec Child...

Frédéric Delmeulle signe ici son deuxième roman, après La Parallèle Vertov, aux éditions Mnémos. Ce professeur d'histoire géographie fouille de nouveau les vestiges du passé, son petit jardin, aux origines de l'histoire chrétienne.

Le début s'avère intéressant: l'auteur tente de nous décrire l'Histoire aux alentours de Jérusalem au premier siècle. Ainsi, il s'appuie sur des passages de la Bible pour argumenter tel ou tel fait de l'Histoire, et en construisant un débat entre des personnages certes caricaturaux (dont un opposé à l'Eglise assez drôle) mais constructifs. L'idée est de déterminer la part réelle (donc historique selon lui) de la part déformée des Ecritures au cours du temps. Suit une course poursuite menée à un rythme d'enfer.

Mais, pardon de spoiler à partir d'ici (vous aurez été prévenus), c'est après que tout part en vrille: au moment où l'auteur nous propose de revenir sur les pas de Jésus Christ en remontant le temps jusqu'à la période où il a vécu. Comme Michael Moorcock avant lui. L'auteur énonce alors des théories spéculatives et assez fumeuses. On a même droit à une de ses descriptions. Certes, c'est un roman, mais quand même...
Ce n'est pas choquant mais ce qui suit en fera rire plus d'un car la fin réserve son lot de surprises, notamment la preuve de l'existence de Dieu. Disons de quelque chose qui y ressemble de loin, dans le noir et derrière soi. Une explication complètement ridicule et un dénouement raté apparus comme un coup de feu. Sur le fond et sur la forme.

La conclusion de

Si le début du roman augurait une histoire au développement intéressante, la fin se perd dans des conclusions aussi absconses que confuses et précipite l'ensemble vers un bouillon sans consistance. Dommage.

Acheter Les Manuscrits de Kinnereth en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Manuscrits de Kinnereth sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+