75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Day Watch : Les sentinelles du jour
Day Watch : Les sentinelles du jour >

Critique du Roman : Day Watch : Les sentinelles du jour

Avis critique rédigé par Gil P. le jeudi 10 juin 2010 à 2210

Contrôle du Jour : arretez de faire le bien !

Zébulon et Guesser continuent leurs intrigues et plongent une nouvelle fois le pauvre Anton Gorodetski au milieu de situations impossibles. Cette fois-ci il est accompagné/remplacé par la petite amie de Zébulon qui devra elle aussi tenter de s'en sortir au mépris des pièges qui truffent le parcours. Dans un combat contre Anton elle perdra toutes ses forces mais Zébulon négociera le fait qu'elle puisse se ressourcer dans un centre spécialisé... mais est-elle au bout de ses peines pour autant ? Pas sûr car un tour pendable l'attend au tournant.

Ce deuxième opus intensifie le feu nourri d'intrigues et de questions existentielles des personnages principaux, notamment Anton et Anissina qui subissent plus qu'ils ne gèrent les aventures qui leur tombent dessus. Le style est toujours très enlevé et le rythme passe une vitesse au dessus dans l'écriture de Sergueï Loukianenko. L'auteur au travers de situations réelles très "russes" continue de décortiquer son pays au travers des histoires de ses personnages Autres, magiciens ou vampire.

Cette fois l'ambiguïté des instances (Contrôle de Jour, de Nuit, Inquisition) est clairement établie et tout n'est plus que tractation dans ce monde en déliquescence qu'est la Russie vue par l'auteur. Il revisite au travers d'anecdote plus ou moins incroyables l'Histoire (le communisme, le collectivisme, l'arrivée du capitalisme). C'est un vrai bonheur de suivre ces conflits tant intellectuels que réels pour un but qui devient de moins en moins évident. Finalement qui tire les rennes de l'histoire ? Qui sont les gentils? dans un monde ou Clairs et Sombres utilisent toutes les méthodes possibles pour s'atteindre, rien n'est plus sûr.

Day Watch : Les sentinelles du jour pousse le lecteur dans ses retranchements, les évidences du premier bouquin volent en éclat tandis que le blanc et le noir deviennent lentement du gris ou tout le monde est obligé de composer avec sa situation. Même les grands mages ne sont pas à l'abri d'avoir quelques regrets à l'occasion... D'autant que cette plongée plutôt du côté des Sombres s'accompagne d'une identification plus forte pour leur cause (alors qu'on se croyait des gentils, nous lecteurs et donc Clairs) et que la manipulation dans ce sens fonctionne aussi bien que dans l'autre. Après tout l'homme n'est jamais tout blanc ou tout noir, il y a forcément des deux en chacun de nous.

La conclusion de

L'auteur réussi avec brio à maintenir le lecteur en haleine au travers de son style très particulier ou les intrigues se mélangent aux pensées des personnages et à l'action générale, il fait passer autant les lecteurs que ses personnages pour des pions qu'il convient de déstabiliser régulièrement provoquant une irrépressible envie de se plonger dans la page suivante, le chapitre suivant, l'histoire suivante. Une fois arrivé au bout, on est toujours pas rassasié, excellent !

Que faut-il en retenir ?

  • Un rythme particulier et accrocheur Le style nerveux et incisif On aime les méchants !

Acheter Day Watch : Les sentinelles du jour en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Day Watch : Les sentinelles du jour sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Night Watch

  • Voir la critique de Les Sentinelles de la nuit : Contrôle de la Nuit, sortez de la pénombre !
    85

    Les Sentinelles de la nuit - Critique du roman par Gil P.

    Contrôle de la Nuit, sortez de la pénombre ! : L'auteur vous transporte en Russie dans une histoire fantastique, une analyse fine de l'âme humaine au travers des aventures d'un …

  • Voir la critique de Day Watch : Timur Bekmambetov, le Michael Bay russe version potache?
    57

    Day Watch - Critique du film par Nicolas L.

    Timur Bekmambetov, le Michael Bay russe version potache? : Film batard mélant des éléments fantastiques, mythologiques et... comiques, et réalisé avec le plus grand maniérisme par Timur Bek…

  • Voir la critique de Day Watch : La conclusion cinématographique de Night Watch ?
    55

    Day Watch - Critique du film par Richard B.

    La conclusion cinématographique de Night Watch ? : Day Watch est plus plaisant que Night Watch. Le scénario, plus proche des écrits de Sergueï Loukianenko, permet de découvrir des m…

  • Voir la critique de Les Sentinelles de la nuit : Une nouvelle guerre entre la lumière et le sombre.
    80

    Les Sentinelles de la nuit - Critique du roman par Richard B.

    Une nouvelle guerre entre la lumière et le sombre. : ‘Les Sentinelles de la Nuit’ est un roman passionnant. Il y a bien quelques lourdeurs, ou passages plus durs à lire. Mais dans l’e…

  • Voir la critique de Night watch : Quand l’Elu carbure à la vodka
    50

    Night watch - Critique du film par Nicolas L.

    Quand l’Elu carbure à la vodka : Night Watch est l’adaptation du premier volet d’un triptyque littéraire destiné à devenir une trilogie cinématographique. Une œuvr…

  • Voir la critique de Night Watch : Entre ombre et lumière...
    55

    Night Watch - Critique du film par David Q.

    Entre ombre et lumière... : Le DVD de Night Watch patie du faible budget alloué à la distribution du film mais n'en reste pas moins un bon titre à regarder po…

  • Voir la critique de Night watch : Entre Film de Genre et Blockbuster
    45

    Night watch - Critique du film par Lucie M.

    Entre Film de Genre et Blockbuster : Une grande déception envers Night Watch. Je pensais voir un film russe fantastique et je me retrouve devant une hésitation filmiqu…

  • Voir la critique de Night watch : Un univers poignant, une mise en scène beaucoup moins.
    50

    Night watch - Critique du film par Richard B.

    Un univers poignant, une mise en scène beaucoup moins. : Night Watch est un film difficile à juger. D’un côté l’histoire se révèle travailler, passionnante et inattendue. De l’autre la mi…

En savoir plus sur l'oeuvre Night Watch