75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Caresse de l'aube
La Caresse de l'aube >

Critique du Roman : La Caresse de l'aube

Avis critique rédigé par Lujayne M. le lundi 14 juin 2010 à 0815

La caresse de l'aube

Dans ce deuxième tome, Merry est presque devenue l'Héritière de la Reine de l'Air et des Ténèbres. Seule condition : il faut que, d'ici 3 ans, elle ait un enfant, sinon le trône pourrait revenir à l'ignoble Prince Cel, son cousin. Pour cela, elle batifole chaque nuit avec ses beaux et musclés gardes du corps...

Pendant ce temps, des massacres ont lieu à Los Angelès. Merry et son équipe vont vite comprendre qu'ils sont le fait de terribles créatures, les Affamés. Mais comment les arrêter ?

Nous retrouvons ici tout ce qui a fait le succès du premier tome. Du sexe à gogo (même s'il y en a moins), du sang, des Feys autrefois Dieux réduits à de "presques" simples immortels, et une histoire ancrée dans les mythes celtiques. Et, bien entendu, des intrigues de cour et des tentatives de meurtre.

Ici encore l'histoire policière n'est qu'un simple prétexte, encore plus que dans le premier tome, et on a le droit le plus souvent à un simple huis-clos entre Merry et ses ombrageux et sexy gardes du corps. Avec de temps en temps l'irruption d'une créature encore plus féérique, mais pas plus aimable... Et pourtant, le tout se lit sans déplaisir, au contraire, car même s'il ne se passe pas grand-chose - et que la bataille finale est assez brouillonne - l'intérêt n'est pas là, mais dans l'ambiance et dans les relations entre les personnages...

La conclusion de

Moins de trouvailles que dans le premier tome, une intrigue moins ficelée, et pourtant cela marche tout autant. Cette fois on reste tout du long à Los Angeles, mais la magie n'est pas absente, loin de là. Un bon moment à passer, avec une héroïne très attachante et très... libérée.

Que faut-il en retenir ?

  • ambiance personnages

Que faut-il oublier ?

  • intrigue light

Acheter La Caresse de l'aube en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Caresse de l'aube sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Meredith Gentry

En savoir plus sur l'oeuvre Meredith Gentry