75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le labyrinthe magique >

Critique du Jeu de société : Le labyrinthe magique

Avis critique rédigé par Amaury L. le mercredi 19 mai 2010 à 22:11

Aux pieds du mur invisible…

Des jeunes magiciens s’engagent anxieusement à l’intérieur du labyrinthe magique. L’épreuve qui les attend n’est pas des plus aisées. Chacun essaiera de récolter cinq ingrédients cachés par leur professeur farfelu dans les recoins improbables de ce labyrinthe aux murs invisibles. Les bosses au front et les bleus aux bras s’ajouteront aux vitupérations instinctives des apprentis souffrant d’une mémoire défaillante, laquelle leur jouera de biens, mais amusants, vilains tours.


Matériel magique

Gigamic et l’éditeur allemand Drei Magier Spiele magnifient les jeux à destination des plus jeunes. Le matériel délivré, parfaitement et intelligemment agencé, utilise le fond de la boîte comme terrain de jeu, dans lequel s’insère le plateau Labyrinthe souterrain ornementé de 24 Murs en bois amovibles, lui-même recouvert par le plateau Surface. On poursuit notre découverte avec quatre Figurines Magiciens avec une base aimantée, quatre billes métalliques, 24 jetons Ingrédients magiques, un sac en toile, un dé numéroté de 1 à 4 et une règle d’une exquise concision brillamment illustrée. Soulignons le travail graphique du talentueux Rolf Vogt qui contribue grandement au ravissement visuel procuré par Le labyrinthe magique.


Règles comprises en un coup de baguette magique !

Les apprentis sorciers se livrent une course axée sur la mémoire, le premier à rassembler cinq ingrédients magiques remportera cette épreuve réputée.

On installe le plateau Labyrinthe souterrain sur l’emplacement prévu dans la boîte. Les joueurs choisissent le niveau de difficulté (on enfiche un nombre de murs plus ou moins importants sur le plateau Labyrinthe souterrain) avant de commencer. Une fois réalisé, on recouvre l’ensemble par le plateau restant. Chaque joueur prend un magicien, une bille métallique et le place sur une des quatre cases d’angle du plateau.



On place la bille sous son magicien

On tire un jeton Ingrédient du sac et on repère son emplacement sur le plateau. Il s’agit de parvenir en premier sur cette case pour le gagner.

A son tour de jeu, un joueur lance le dé et avancera du chiffre indiqué (ou moins) son pion. Tous les déplacements horizontaux et verticaux sont autorisés avec des changements de direction aussi fréquents que souhaités.

Si la bille heurte un mur, celle-ci tombe et roule jusqu’à l’un des quatre coins, le tour du joueur s’arrête aussitôt. On récupère la bille et on repart de sa case Départ.

Un joueur parvient au symbole recherché, il l’acquiert et le garde précieusement. On pioche un nouvel ingrédient et la partie reprend avec le joueur suivant.
La partie se termine quand un apprenti magicien récupère son cinquième ingrédient.


Professeur Mag’nus, venez voir ce labyrinthe magique !

Le labyrinthe magique s’inspire, volontairement ou non, d’un jeu datant de 1998, Mag’nus et la pièce d’or édité par Nathan. Il reprend l’ingéniosité du labyrinthe caché par la superposition de plateaux et le système d’aimantation qui confère une originalité et une modernité appréciables dans la famille surexploitée des jeux de mémoire.


Depuis l’avènement d’éditeurs comme Haba, un marché en constante évolution s’est ouvert sur des jeux ciblant essentiellement des enfants âgés entre trois et huit ans. Ces jeux reprennent des mécanismes, majoritairement axés sur la mémoire ou l’adresse, souvent similaires créant une surabondance monotone et en manque cruel d’inspiration. Dorénavant, innover sur ce terrain s’apparente à l’escalade périlleuse d’une paroi réputée infranchissable.

Pourtant, Dirk Baumann parvient à surprendre les joueurs grâce à cette double ingéniosité étonnante spécifiée ci-dessus. Si les éventuels acquéreurs ne connaissent pas Mag’nus et la pièce d’or, Le labyrinthe magique détient un charme dévastateur qui, tel le chant d’une sirène, captera aisément l’attention des familles curieuses en recherche perpétuelle de nouveautés unanimement appréciées.

Dès la première partie, on s’esclaffe des mésaventures rencontrées par soi-même ou ses adversaires. Comme la mémoire abstraite (visualisation d’un chemin sans aucun repère tangible) est sollicitée, les échecs de trajectoires se cumulent en butant incidemment ou distraitement sur le même obstacle à intervalle irrégulier plusieurs fois lors d’une même partie, entraînant son cortège de bougonnements et de sourires malicieux autour de la table.



Qui va en premier récupérer l’ingrédient Croissant de lune ?

Le paramètre aléatoire lors des tirages des nouveaux jetons Ingrédients ajoute une pincée d’injustice flagrante saluée par les râles dépités des adversaires défavorisés par le sort. En effet, il existe une probabilité honorable de gagner un ingrédient si, lors de sa pioche du sac, votre pion Magicien se trouve déjà positionné sur le symbole adéquat ou à proximité. Nonobstant ce facteur hasardeux, les joueurs pourvus d’une mémoire performante bénéficient heureusement d’un avantage conséquent dans le cheminement abstrait conduisant au précieux composant magique. Avec des parties n’excédant pas la quinzaine de minutes, les enfants adorent ces couloirs mystérieux se dévoilant progressivement et ne ressentent à aucun moment une lassitude insidieuse amputant le désir de terminer cette collecte magique. Les parents priseront cette réunion intergénérationnelle entre adultes et enfants autour de ce labyrinthe addictif. Le Labyrinthe magique se pratique avec un plaisir non dissimulé entre « grands enfants », ou des personnes jouant parcimonieusement, une qualité à ne pas négliger. Aucun doute, le jeu se distingue par ses mécanismes novateurs et possède toutes ses chances de plaire à des familles joueuses.

Voir le site de Gigamic.

80

Malgré une similitude marquée avec le jeu Mag’nus et la pièce d’or, Le labyrinthe magique profite d’atouts majeurs dans l’objectif de séduire les familles en quête de jolis jeux magnifiquement illustrés et offrant des mécanismes originaux et innovants. Gigamic et Drei Magier Spiele s’attachent à éditer des jeux créateurs de bonne humeur, tournés principalement vers un public familial. Un labyrinthe qui n’incite pas à faire le mur !

Critique de publiée le 19 mai 2010.

Que faut-il en retenir ?

  • Jeu de mémoire innovant
  • Parties rapides
  • Jeu intéressant entre adultes

Que faut-il oublier ?

  • Ressemble beaucoup au jeu Mag’nus et la pièce d’or

Acheter Le labyrinthe magique en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le labyrinthe magique sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !