75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les Machines à Bonheur >

Critique du Roman : Les Machines à Bonheur

Avis critique rédigé par Manu B. le jeudi 22 avril 2010 à 22:45

Le meilleur des mondes possibles

"Maintes fois, dans la nuit d'avril,  des fleurs tombèrent des arbres et se déposèrent avec un petit bruit léger sur la peau blanche du tambour. A minuit un noyau de pêche épargné par l'hiver et resté par miracle suspendu à sa branche fut décroché par l'aile d'un oiseau et, invisible, tomba rapidement; tel un signal d'alarme, il fit sursauter l'enfant qui se leva d'un bond..."

La collection Folio2€ (Gallimard) pioche dans l'imaginaire de temps en temps, avec les contraintes de format qu'on lui connaît. Mais il faut bien avouer que les textes choisis rendent honneur au genre. Le meilleur des mondes possibles rassemble cinq des vingt et une nouvelles publiées dans le recueil Les Machines à Bonheur: le petit tambour de Shiloh, et le marin, de retour de la mer, la femme illustrée, un rare miracle d'ingéniosité, le meilleur des mondes possibles, toutes écrites entre 1960 et 1962.

Ray Bradbury est connu pour son style "poétique". Il n'y a qu'à relire Chroniques Martiennes pour s'en convaincre. On retrouve sa manière particulière de conter les histoires dans trois des nouvelles. Le petit tambour de Shiloh est l'histoire d'un jeune garçon qui s'est engagé, probablement sans l'accord de personne d'autre que lui, dans l'armée d'un général qui part à la bataille de Owl creek. Ce garçon tombe un soir nez à nez avec ce grand général qui lui tient le discours de veille de bataille. Une petite merveille. Et le marin, de retour à la mer raconte l'histoire de ce vieux marin qui trouve l'amour sur le tard, mais les belles histoires ne finissent pas toujours bien. La dernière est un rare miracle d'ingéniosité, où deux personnages sont doublés par un troisième homme dans tous leurs projets. Jusqu'au jour où ils découvrent quelque chose d'intangible. C'est le petit bijou du recueil.

Les deux autres nouvelles sont plus remarquables par leur chute, en particulier la femme illustrée. Une femme imposante entre dans le cabinet du docteur George, psychiatre réputé. Elle lui demande un moyen de pouvoir grossir pour garder son mari. C'est typiquement la chute totalement inattendue qui vous retourne comme un gant. Le meilleur des mondes possibles est la moins réussie, en partie parce qu'elle est prévisible.

75

Ce petit recueil est la passerelle idéale vers le travail et l'immense talent de nouvelliste de Ray Bradbury. Passez à la vitesse supérieure, maintenant en lisant Les Machines à Bonheur. Puis Chroniques Martiennes.

Critique de publiée le 22 avril 2010.

Acheter Les Machines à Bonheur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Machines à Bonheur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !