75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Zombie Loan
Zombie Loan >

Critique du Manga : Zombie Loan

Avis critique rédigé par Lionel B. le lundi 22 février 2010 à 1605

Du zombie pour tous

Habituellement, lorsqu'une œuvre évoque des zombies, nous le classifions tout de suite dans le genre horrifique, et empêchons à la jeunesse de les découvrir avant un certain age. Avec Zombie-Loan, le thème des morts-vivants s'avère accessible à un plus large public mais est-ce pour autant une bonne chose ?

"Chika, Shûji et Toko partent au secours de Shito qui a été enlevé par le Xu Fu. Mais celui qui les attend est en fait Lao-Ye qui a pris possession du corps de Shito et de la langue de Koyomi !! De son côté, Michiru quitte l'au-delà pour retrouver ses amis..."

Beaucoup moins violent que n'importe quelles bandes dessinées ayant pour sujet les zombies, Zombie-Loan s'oriente d'avantage dans la tradition pure du manga pour adolescent avec une bonne dose d'action, des héros juvéniles et un zeste d'humour. Ainsi, le titre de Peach-Pit s'émancipe de la concurrence qui a tendance à vouloir assimiler le zombie au gore et ainsi exclure une grande partie du lectorat. Il s'agit ici d'un choix discutable mais louable (je préfère personnellement les effusions de sang et l'humour morbide à un humour plus potache et gentillet). Cela digéré, il faut tout de même souligner le très bon travail scénaristique qui parvient à faire dans l'originalité et à garder les lecteurs en haleine jusqu'à la dernière page et plus si affinité... Pour preuve, le dernier chapitre apportera un nouveau tournant à l'histoire qui forcera le lecteur assidu à s'impatienter de découvrir la suite dans le 12ème tome (sortie au Japon en septembre 2009). La fin du manga semble proche...
Si l'essentiel se trouve dans ce titre, il apparaît tout de même regrettable que les apartés humoristiques s'avèrent inutiles, tant elles sont peu drôle (à mon goût) et parviennent même à casser le rythme.

D'un point de vue technique, Zombie-Loan n'a rien d'exceptionnelle. En effet, difficile de s'extasier devant les dessins sans vie du duo de mangakas féminins. Le trait fait, certes, preuve de finesse, les expressions des différents personnages tout ce qu'il y a de plus lisible, tout comme c'est le cas pour les scènes d'actions. Cependant, l'originalité dans le style graphique est totalement absente. Le dessin ressemble à une majorité de titre tant au niveau du trait en lui même que dans le design des personnages. De plus, les décors sont fades et peu nombreux n'offrant ainsi aucun effet de profondeur. Bref, vous l'aurez compris, il s'agit d'une déception graphique...

La conclusion de

Si Zombie Loan marque des points grâce à son histoire quelque peu originale et sa mise en page efficace, il en perd également un grand nombre à cause de son humour raté, de son côté "accessible à un large public" et de son dessin sans âme.

Acheter Zombie Loan en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Zombie Loan sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Zombie Loan

En savoir plus sur l'oeuvre Zombie Loan