75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Captain Trips #1 [2010], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 22 février 2010 à 12h21

Le fléau de King arrive !

Stephen King et la bande dessinée, c'est une histoire d’amour qui a débuté depuis peu, mais intensément, si l'on se base sur le succès artistique et commercial de la « La Tour Sombre ». En toute logique, il ne fallut donc pas très longtemps pour voir adapter un autre des livres tirés de l'univers du maître de l'épouvante des années 80. Il s’agit en l’occurrence du « Fléau », l'une des œuvres les plus connues du King, et pas forcément l'une des plus simple à illustrer.

Pour ceux qui n'ont pas lu le roman (1978), ou vu la minisérie (1994) avec Gary Sinise, l'histoire débute lorsque Charlie Campion s'enfuit, accompagné de sa famille, d'une base militaire ultrasecrète située en plein cœur du désert californien. Ce qu'il ignore, c'est qu’il entraine avec lui un virus mortel qui ne demande qu'une chose : se propager afin d'exprimer au mieux son art d'amener rapidement ses hôtes sous la lame de  la faucheuse.

Publiée aux États-Unis chez les éditions Marvel, cette adaptation arrive aujourd'hui en France du côté des éditions Delcourt. Au premier abord, cela est plutôt étonnant, « La Tour Sombre » étant arrivé ici chez Fusion Comics (label associant Panini et Soleil). Suite à ce changement d’éditeur, nous aurions aussi pu penser que le titre allait être publié sous le label « contrebande » au format 174 x 265mm, qui permet en général de regrouper - pour environs 15 euros – l’équivalent de cinq à six comics américains. Autre surprise, donc, l'album qui nous tenons entre les mains suit le format plus traditionnel de 210 x 320mm – le même que « La Tour Sombre ». Au final, on se retrouve avec un rapport quantité/prix plus défavorable pour le lecteur puisque le prix est quasiment celui du label « contrebande », pour moins de pages.

La bonne nouvelle (oublions un peu notre portefeuille), c'est que les scénaristes, Roberto Aguirre et Sacasa, ont fait un superbe travail d'adaptation. A la lecture de ce premier tome, les fans de l'œuvre de Stephen King ne pourront qu'être impressionnés par la capacité des auteurs à si bien retranscrire l'atmosphère du roman, ainsi qu'à donner cette impression qu'il ne manque rien, et tout cela, avec une grande fluidité. À vue d'œil, et au regard des textes originaux, cela semblait impossible, pourtant cette première partie arrive à convaincre haut la main, et si la suite se montre à la hauteur, ce cycle vaudra réellement le détour.



Beaucoup de lecteurs pourraient se demander ! à quoi servirait-il d’acquérir un condensé du roman de King, alors que finalement il est moins onéreux et surtout plus juste d'avoir les romans eux-mêmes. La réponse se situe évidemment dans le travail graphique et la force des images illustrées par Mike Perkins. Si le dessin et l'esprit visuel n'étaient pas à la hauteur, autant dire que cette adaptation du fléau en bande dessinée aurait été veine. Hors, non seulement Mike Perkins accomplit un superbe travail visuel, mais il va même très loin dans la retranscription graphique de l’imagerie morbide du romancier, exprimant visuellement ce que beaucoup d'auteurs auraient peut-être préféré contourner. À titre d'exemple, il suffira ici de citer cette pleine page dans laquelle une femme et son bébé sont en état de décomposition. Stupéfiant et éprouvant.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Captain Trips #1 [2010]

Richard B.
89

Cette adaptation fidèle, et graphiquement somptueuse, du Fléau de Stephen King mérite amplement le détour. Les scénaristes et le dessinateur démontrent ici leur véritable amour de l'œuvre de King et l’on salive par avance en espérant une suite qui se montrera du même niveau de qualité. Seul regret : que le titre ne soit pas au format habituel de la collection "contrebande", c'est à dire de 174 x 265mm.

Acheter la Bande Dessinée Captain Trips en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Captain Trips sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Fléau