75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Recueil de nouvelles : Dagon et autres nouvelles de terreur
Dagon et autres nouvelles de terreur >

Critique du Recueil de nouvelles : Dagon et autres nouvelles de terreur

Avis critique rédigé par David M. le dimanche 24 janvier 2010 à 1802

des nouvelles de Providence

Est-il encore utile de présenter Howard Philips Lovecraft (HPL pour les intimes) ? Auteur américain, de Providence, à la personnalité complexe, on le dit raciste, sexiste, paranoïaque, asocial. Rien de bien sympathique à première vue. Mais on le considère aussi comme LE maître du fantastique, un génie à l'origine du célèbre mythe de Cthulhu. Voilà qui mérite de s'y intéresser.

Dagon est le recueil idéal pour découvrir l'auteur de Providence. Le livre regroupe trente nouvelles suffisamment variées que pour se faire une bonne idée de l'œuvre de HPL. Le recueil permet également de suivre son évolution puisque la nouvelle la plus ancienne (La bête de la caverne) a été écrite en 1905, alors qu'il avait 15 ans et la plus récente (Le clergyman maudit) date de 1937, année de sa mort.

Bien sur Dagon ne contient pas forcément les meilleurs textes de l'auteur, ou du moins ceux qui ont fait sa renommée posthume, mais on y trouve néanmoins quelques classiques, comme par exemple Herbert West, réanimateur qui sera portée à l'écran avec plus ou moins de réussite bien des années plus tard. Horreur à Red Hook et Prisonnier des pharaons sont aussi deux textes relativement connus et abordables.

Cependant, à ces nouvelles de facture classique, on préférera celles où l'onirisme est omniprésent et dans lesquelles HPL dévoile toute l'étendue de son talent d'écrivain, à qui on peut néanmoins parfois reprocher son style un peu pompeux. On retiendra par exemple, la nouvelle éponyme du recueil ou encore L'étrange maison haute dans la brume.

Enfin, notons que la plupart des nouvelles sont très courtes, ce qui est une bonne chose étant donné que la lecture est parfois un peu ardue à cause d'un style un peu désuet et lourd, mais qui n'en reste pas moins magnifique à certains moments.

La conclusion de

Dagon n’est pas le meilleur recueil de H.P. Lovecraft, mais il est probablement celui qui offre la plus grande variété de textes de l’auteur de Providence et est à ce titre particulièrement intéressant et un must pour les inconditionnels (et ils sont nombreux) de HPL. A lire et relire sans modération.

Que faut-il en retenir ?

  • Variété des textes
  • Quelques classiques
  • De belles envolées oniriques

Que faut-il oublier ?

  • Un style un peu ardu
  • Pas le meilleur de HPL

Acheter Dagon et autres nouvelles de terreur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dagon et autres nouvelles de terreur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Dagon

En savoir plus sur l'oeuvre Dagon