75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Elantris >

Critique du Roman : Elantris

Avis critique rédigé par Lujayne M. le lundi 14 décembre 2009 à 13:20

Envoûtant !

Jadis, les Elantriens étaient considérés comme les égaux des Dieux. Dotés d'une vie quasi immortelle et de fabuleux pouvoirs magiques, ils vivaient dans la grandiose cité d'Elantris. Et chacun pouvait devenir un Elantrien : le Shaod frappait la nuit, l'on se réveillait les cheveux blancs, la peau de mercure, avec la soudaine capacité de dessiner dans les airs des "aons", sortes de runes magiques permettant pratiquement tout...


Puis le Reod a frappé, la bénédiction est devenue malédiction, les Elantriens sont devenus, plus morts que vivants, des personnes repoussantes sans cheveux et couverts de pustules, la magie a disparu. Les Elantriens ont été parqués dans une Elantris délabrée devenue prison, et les humains normaux ont tenté de reconstruire une civilisation à coté. Mais le Shaod frappait toujours, la nuit, au hasard, condamnant ses malheureux bénéficiaires à une vie de mort-vivant dans la cité déchue...

Cela fait dix ans que le Reod a frappé. Et, aujourd'hui, c'est au tour du prince héritier Raoden d'être atteint de la malédiction...

Ce premier roman de Brandon Sanderson est, à mes yeux, une jolie réussite. On est immédiatement happés par la destinée des trois personnages principaux, le prince Raoden, sa fiancée Sarène, et le prêtre Harthren, venu convertir de force les habitants de l'Orelon. Certes, il y a des clichés et certains rebondissements se devinent à l'avance, mais l'ambiance est très prenante et il est difficile de lâcher le livre une fois commencé ! Point de nains, d'elfes ou assimilés, point de jeune orphelin découvrant ses pouvoirs, mais une histoire nimbée de mystère (qu'est-ce qui a déclenché la catastrophe) et de suspense (le fjordell va-t-il réussir sa conquête ?)

Le personnage le plus intéressant est sans conteste Harthren, beaucoup moins stéréotypé qu'il n'y parait au premier abord : ce "méchant" s'avère bien plus complexe et troublé que prévu. Les deux autres héros prennent un peu (trop) facilement l'ascendant sur leurs concitoyens, mais la sympathie immédiate qu'on éprouve à leur encontre permet de ne pas s'attarder à ce détail... Et le système de magie, fondé sur les aons, est des plus intéressants...

90

Voilà donc un premier tome qui se dévore d'une traite, tant l'ambiance et la trame générale de l'histoire sont immédiatement prenants. Bien que certains personnages soient stéréotypés, c'est avec avidité que l'on veut découvrir la suite, dans un univers plutôt bien construit et original. Sans conteste, mon coup de coeur du moment !

Critique de publiée le 14 décembre 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • ambiance
  • se dévore d'une traite

Que faut-il oublier ?

  • personnages un peu stéréotypés

Acheter Elantris en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Elantris sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !