75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Vénus
Vénus >

Critique du Roman : Vénus

Avis critique rédigé par David M. le mardi 15 septembre 2009 à 0918

Sérieusement drôle ou drôlement sérieux?

Martin Humphries, milliardaire excentrique, ne s'est jamais remis de la disparition de son fils Alex lors d'une mission d'exploration sur Vénus. Aussi décide t'il d'offrir une véritable fortune à celui qui ramènera le corps de son fils perdu.

Seuls deux hommes sont assez fous pour relever le défit du milliardaire : Van Humphries, son deuxième fils et Fuchs son pire ennemi. Commence alors une course vers Vénus.

Ben Bova n'est pas un nouveau venu dans la SF, il remporté à de multiples reprises le prix Hugo et « Vénus » constitue l'un des romans de sa série du « Grand Tour », une série qui relate l'expansion progressive des hommes dans le système solaire.

En France, « Mars » et « Retour sur Mars » constituent probablement les épisodes les plus connus de cette série. Ils sont aussi parmi les plus réussis.

Avec « Vénus », on a l'impression que le cœur de Bova hésite entre la Hard Science, où les connaissances scientifiques servent de moteur à l'intrigue, et le Space-Opera, où l'élément dramatique l'emporte généralement sur l'objectivité scientifique. Cette indécision nuit malheureusement au récit car d'un côté, l'auteur nous offre des informations rigoureuses sur Vénus et d'un autre, il nous fait avaler des couleuvres grosses comme un camion ce qui au final rend l'ensemble peu convaincant.

Reste que Bova sait construire une histoire et s'y connaît en rebondissements. Les chapitres sont courts et se terminent à chaque fois sur un nouvelle révélation ou sur un nouvel événement qui pousse le lecteur à se plonger dans la lecture du chapitre suivant, un peu à la façon d'un roman de Dan Brown.

Enfin, Bova semble aussi parfois hésiter entre le pur roman d'aventure et la comédie SF (genre auquel il s'est déjà essayé). Le personnage principal, Van Humphries, est en effet assez risible tant il est peu crédible, une sorte de héros malgré-lui qui se retrouve embarqué dans une aventure épique à « l'insu de son plein gré ».

La conclusion de

Vénus est un roman mineur de Bova. On appréciera les informations scientifiques sur Vénus, les multiples rebondissements de l’histoire, mais on déplorera le peu de crédibilité des personnages et cette hésitation néfaste de l’auteur entre Hard-Science et Space-Opera. Néanmoins, ce roman demeure, une lecture assez distrayante.

Que faut-il en retenir ?

  • Les rebondissements
  • Les infos sur Vénus

Que faut-il oublier ?

  • Risible par moment

Acheter Vénus en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Vénus sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+