75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Descendances
Descendances >

Critique du Roman : Descendances

Avis critique rédigé par Lujayne M. le jeudi 4 juin 2009 à 1357

Descendances

Ce deuxième tome de l'Héritage de la Force nous raconte comment Jacen, qui a accepté de devenir un Sith, s'enfonce de plus en plus dans la voie de son grand-père, en essayant de maintenir l'ordre à tout prix. Ou comment l'Enfer est pavé de bonnes intentions...
Son apprenti, Ben, perd son innocence (malgré son jeune âge, on se demande comment il la possédait encore avec tout ce qu'il a déjà traversé...) et se retrouve mêlé à des opérations musclées de maintien de l'ordre.
A coté de cela, nous retrouvons le personnage de Boba Fett, mourant, qui recherche désespérement la manière de se guérir, et qui se retrouve confronté à son passé.

Ce sont les trois personnages principaux du roman, car Luke, Mara, Han et Leia ne font ici que de la figuration. Pourquoi pas, car après tout, il est temps qu'ils passent la main. Mais si le caractère des Solo est bien retranscrit, celui du couple Skywalker l'est un peu moins : on imagine mal la Main de l'Empereur aussi calme qu'il est écrit, et le plus célèbre des Maîtres Jedi parait encore bien naïf, ce qui est difficilement concevable...

Ce roman se lit sans mal, l'intérêt est toujours là, et la plongée vers le Côté Obscur de Jacen bien amenée (bien mieux que celle de son grand-père), même si on s'étonne quand même qu'elle soit possible : Anakin avait bien des défauts, impatience, colère, égoïsme... or ce n'est pas ainsi qu'avait été présenté le caractère de Jacen, respectueux de toute chose vivante...

Le personnage de Boba Fett, net cadeau fait aux fans, est plutôt bien réussi et nous tient en haleine, sa collaboration avec Mirta Gev promet d'être intéressante.

Quant à l'ambiance générale, les parallèles entre l'époque de la Guerre des Clones et notre propre société sont assez troublants. La fin justifie-t-elle les moyens ? Jusqu'où peut-on aller pour assurer la sécurité du plus grand nombre ? Ces questionnements ne sont pas nouveaux, on ne peut pas dire que le roman apporte des réponses délicates, l'auteur y va plutôt avec ses gros sabots, mais l'intérêt reste entier.

La conclusion de

Voilà donc un roman Star Wars honnête, qui ne révolutionne pas le genre mais qui se lit avec plaisir. Certains personnages ont des comportements qui ne cadrent pas vraiment avec leur histoire, mais ce n'est pas non plus trop choquant. La suite promet d'être intéressante...

Que faut-il en retenir ?

  • la descente du coté obscur est bien menée

Que faut-il oublier ?

  • des parallèles peu subtiles Luke et Mara mal cernés et peu employés

Acheter Descendances en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Descendances sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars