75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Khaos 1795
Khaos 1795 >

Critique du Jeu de rôle : Khaos 1795

Avis critique rédigé par Vincent L. le mardi 26 mai 2009 à 1512

Allons enfants de la patrie, l'Ëtre Suprême est arrivé...

Les jeux one shot auraient-ils actuellement les faveurs des rolistes ? En effet, après les succès des Dead On Arrival de chez John Doe - au rang desquels se trouvent notamment Final Frontier ou Patient 13 - l'éditeur XII Singes a à son tour décidé de sauter le pas avec Khaos 1795. Mêmes formats, présentations relativement similaires, les derniers nés des deux éditeurs semblent viser des publics identiques en proposant des jeux de rôle "tout en un" pour lesquels il est d'avance annoncé qu'aucun supplément ne sortira jamais. Composé de deux livrets et d'un écran de jeu - tout trois édités dans un format A5 - le jeu contient donc en son sein tout ce qui est nécessaire au maître de jeu pour faire démarrer une campagne.

Khaos 1795 prend place dans notre monde, en France, en plein coeur de la période révolutionnaire. Mais une différence majeure sépare notre timeline de celle suivie par le jeu en ce que les évènements ont pris une tournure différente durant l'été 1794, alors qu'un oeil de feu fit son apparition au dessus de Paris. Un fait qui va littéralement faire fléchir la courbe du temps, transformant ce faisant le background en une parfaite uchronie. C'est dans ce contexte temporel à l'avenir incertain que vont entrer en scène les personnages-joueurs, pris dans la tourmente d'une intrigue qui les amènera à découvrir quels terribles secrets se cachent derrière cet évènement, influant ainsi de manière importante sur le destin de leur monde.

Cette campagne - excellente dans ses tenants et aboutissants - a donc pour vocation affirmée de clôturer le jeu, c'est à dire de se conclure sur la révélation de l'intégralité des secrets de cet univers. A l'instar du récent Notre tombeau, aucune marche arrière ne sera plus alors possible au groupe de joueurs détenteurs de ces secrets, Khaos 1795 ne présentant plus beaucoup d'intérêt sitôt ses mystères dévoilés (à noter qu'il est cependant possible, et conseillé même, d'intercaller des scénarios personnels entre les différents chapitres de la campagne). Le jeu tire donc la majeure partie de son intérêt dans cette chronique destinée à faire aboutir toutes ses intrigues, et non pas dans des scénarios isolés qui n'auraient finalement d'intérêt que pour une simple présentation de l'univers.

Niveau règles, Khaos 1795 n'utlise pas un système de jeu dédié, mais se sert d'une adaptation maison du DK System. Sur le fond, les règles restent ainsi sensiblement les mêmes et le système à jusqu'ici été suffisamment testé pour assoir sa grande efficacité. Les familiers y retrouveront donc leurs repères et les néophytes ne se verront pas noyés sous des tonnes de règles, le tout étant à la fois simple et intuitif. A noter qu'il n'est pas nécessaire de posséder le livre DK², les règles de bases étant retranscrites dans Khaos 1795. Bien entendu, cette facilité pourra déplaire aux plus difficiles, le DK, en bon système générique, manquant quelque peu de personnalité et d'originalité.

Sur la forme, Khaos 1795 a eu la bonne idée de séparer dans des livrets différents ce qui est accessible aux joueurs - le livre de base - de ce qui est à unique destination du maître de jeu - le livre des secrets. Il propose ainsi dans son corpus tout ce qui est essentiel à la préparation de la campagne proposée, du rappel historique à la description des divers protagonistes et autres sociétés secrètes. A cause de son nombre de pages peu élevé (l'équivalent de quatre-vingt pages au format A4), les auteurs n'ont malheureusement pas pu établir un socle solide ; exception faite du strict nécessaire à la mise en place de la chronique, la partie historique s'avère ainsi être particulièrement légère et nécessitera pour le maître de jeu consciencieux un certain nombre de recherches pour réussir à faire vivre cette époque.

Enfin, il est à noter que le format du jeu implique malheureusement un prix beaucoup trop élévé par rapport au matériel fourni. S'il est correct de débourser une vingtaine d'euros pour un jeu dans ce format, en payer trente cinq est loin de s'apparenter à un bon investissement, alors même que pour une quarantaine d'euros, les autres éditeurs proposent des livres de bases de plusieurs centaines de pages A4. Peut-être aurait-il ici été plus judicieux de se lancer dans une publication à ce format, car Khaos 1795, tel quel, reste beaucoup trop cher pour ce qu'il est. Cela se ressent ainsi énormément dans l'écriture des divers scénarios, le manque de place laissant au maître de jeu un travail assez considérable à abattre.

La conclusion de

Si Khaos 1795 n'est pas exempt de défauts, il a au moins le mérite de proposer aux joueurs un univers de jeu original et une campagne bien pensée dans ses tenants et aboutissants. Il est simplement dommage que celle-ci ne puisse être jouée directement, le manque de place lié au format impliquant nécessairement pour le maître de jeu un gros travail de préparation.

Que faut-il en retenir ?

  • Une campagne de très bonne facture,
  • Un jeu tout en un,
  • Un contexte de jeu particulier et original,
  • Bonne utilisation du DK System.

Que faut-il oublier ?

  • Beaucoup de travail à fournir pour le MJ,
  • Description historique légère,
  • Le prix.

Acheter Khaos 1795 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Khaos 1795 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Khaos 1795

En savoir plus sur l'oeuvre Khaos 1795