75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Tokyo Magnitude 8 #1 [2009], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le samedi 16 mai 2009 à 19h59

Quand un tremblement de terre touche la capitale du Japon

C'est bien connu, le Japon est assujetti à de nombreux tremblement de terre. Cela inspire énormément les auteurs nippons comme le montre le roman de Sakyo Komatsu, La Submersion du Japon (qui fut adapter aussi bien pour le cinéma qu'en manga), ou bien encore le manga de Kaiji Kawaguchi, Spirit of the Sun. En 2006, le mangaka Usamaru Furuya écrit et dessine un nouveau titre qui s'inspire du traumatisme et de la peur du peuple japonais de subir un tremblement de terre particulièrement meurtrier. Tokyo Magnitude 8 nous décrit comment cette tragédie se déroulerait...

"Jun Mishima se rend à Odaiba pour assister à une réunion d'orientation. En chemin, il croise Nanako Okano, une ancienne camarade de classe. Cette journée aurait pu être comme les autres pour nos deux protagonistes, mais le sort en a décidé autrement. Trois heures après leurs retrouvailles, ils se font surprendre par un séisme de magnitude 8. Indemnes, ils réalisent que l'île d'Odaiba s'enfonce dans la mer. Jin et Nanako doivent fuir !"

Aux premiers abords, nous pourrions penser que ce nouveau manga sur une catastrophe naturelle ne peut rien apporter de plus au vu des nombreux films, romans et mangas qui ont déjà traité le sujet. Pourtant, Tokyo Magnitude 8 arrive à se distinguer en raison de sa scénarisation détaillée des évènements qui surviennent aussi bien avant qu'après le fameux séisme.

Contrairement à La submersion du Japon qui tente de trouver une solution pour sauver le Japon, ou à Spirit of the Sun qui ne se sert des catastrophes naturels pour ne conduire qu'à l'exil de ses personnages principaux et ainsi raconter leurs difficultés et une histoire différente, l'oeuvre d'Usamaru Furuya nous montre comment ses héros vont tenter de survivre au beau milieu d'un cataclysme. 

La recette ne marcherait sûrement pas si les deux personnages principaux n'étaient pas aussi attachants. Jin Mashima s'avère être un garçon tout ce qu'il y a de plus banal, peut-être un peu égoïste et peu ouvert d'esprit au début de ce manga. Sa capacité à évoluer au fur et à mesure des évènements et son comportement si héroïque et en même temps convainquant, font de lui un jeune homme auquel on peut facilement s'identifier. C'est peut-être la raison pour laquelle le lecteur se laisse facilement emmener dans cet univers réaliste et terrifiant par la plausibilité des choses.
Quant à Nanako Okano, ce personnage féminin est indispensable à l'histoire puisqu'elle est la raison du changement de comportement de notre jeune héros. Elle est en quelque sorte l'opposée de Jin. Fragile en raison d'un passé douloureux, et en même temps particulièrement immature, la jeune fille n'éprouve pas vraiment le désir de vivre avant sa rencontre avec Jin. Cependant, elle aussi sera capable d'évoluer au cours du manga. De plus, avec ce personnage, le sujet tant exploiter mais toujours aussi intéressant des brimades se trouve évoqué. Il en va de même avec le matérialisme qui est vaguement critiqué. Ces points là, qui semblent anodin, apportent tout de même une valeur ajoutée à l'oeuvre de Usamaru Furuya.




Comme le veut son sujet, le mangaka s'oriente vers un dessin faisant preuve d'une certaine maturité. Ici, il n'est pas question de caricaturer des expressions mais bien d'essayer de les retranscrire de manière réaliste. Ainsi, le côté dramatique de l'évènement se fait mieux ressentir. Notons la finesse du trait et le souci du détail aussi bien en ce qui concerne les personnages que les décors. Le tout se retrouve dans une mise en page sans grande originalité mais efficace. En revanche, peut-être y-a-t-il un peu trop de plans serrés.

La conclusion de à propos du Manga : Tokyo Magnitude 8 #1 [2009]

Lionel B.
70

Avec Tokyo Magnitude 8, le lecteur se trouve plongé dans un univers terrifiant tant il s'avère réaliste et c'est avec intérêt qu'il suit la tentative de Jin et Nanako de survivre au cataclysme, même si l'histoire ne fait pas dans l'originalité.

Que faut-il en retenir ?

  • Des personnages attachants
  • Beaucoup de suspens

Que faut-il oublier ?

  • Le Japon touché par un fort séisme ? C'est du déjà vu
  • Trop de plans serrés

Acheter le Manga Tokyo Magnitude 8 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tokyo Magnitude 8 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+