75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Feux Croisés
Feux Croisés >

Critique du Roman : Feux Croisés

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 19 mai 2009 à 1139

Entre deux feux

"Mon Dieu, j'ai réussi, se dit Jake Holman.
Il leva les yeux vers les visages qui l'observaient depuis l'amphithéâtre naturel d'un coteau californien. Six mille visages, blancs, noirs, bruns ou dorés, grands ou petits, nus ou bien outrageusement fardés, quelconques, laids ou d'une beauté génémodifiée, captivés ou sceptiques, avec ou sans couvre-chef. Six mille personnes prêtes à partir pour les étoiles. Et chacune d'elle était folle..."


Ils ont enfin réussi. Ils sont partis vers les étoiles et ils ont trouvé quelques planètes sur lesquelles les hommes ont pu s'établir sans grosses contraintes. Forêtverte est la prochaine destination. Ils sont cependant peu nombreux à se joindre à l'expédition vers ce nouvel eden. Seuls six mille d'entre eux font partie de l'aventure: Jake Holman, ancien négociateur, Abigail sandra cutler, administratrice de renom, Larry Smith et les Cheyennes, en quête d'une nouvelle terre vierge, Dr William Shipley et Naomi, le leader des neoquakers et son electron libre de fille, une communauté arabe dont Karim est un brillant physicien, un contingent de Chinois, une brigade de militaires suisses commandé par Scherer et enfin une floppée de scientifiques parmi lesquels les biologistes George et Ingrid et la paléontologue Lucy. C'est un groupe hétéroclite et pourtant ils filent tout droit vers Forêtverte, chacun pour des raisons propres et parfois secrètes, sous l'égide de la Mira Corporation à bord du vaisseau l'Ariel.
Les premiers troubles apparaissent pendant le voyage quand Lucy prétend que des extra-terrestres sont à l'extérieur du vaisseau. Elle menace de percer la coque. Crise de paranoïa ou pas ?...

Vivant dans le Maryland, Nancy Kress a déjà écrit une vingtaine de romans et trois recueils de nouvelles. C'est dans le format court qu'elle s'est fait le plus remarquée en recevant des prix prestigieux (trois Nebula awards, un Hugo award dans les catégories nouvelle, novelette et novella). Nancy Kress est aussi l'auteur de la série Probability (Réalité partagée en 2000, Artefacts en 2001, Les Faucheurs en 2002, parus aux éditions Pocket) dont le deuxième volet a reçu le John Campbell Jr Memorial Award. Paru aux US en 2003, Feux Croisés vient d'être publié en France aux éditions Fleuve Rendez-vous ailleurs. C'est le premier volet d'un diptyque dont crucible est la suite.

L'histoire de Feux Croisés aborde un thème récurrent: la découvert d'un nouveau monde et la rencontre d'entités extra-terrestres. En cela, rien d'original. D'autres auteurs l'on déjà traité et parfois avec une grande maîtrise (L'Anneau-Monde, Eon, La paille dans l’œil de Dieu, Un Feu sur l'Abîme...). Le côté intéressant du roman de Nancy Kress, c'est la phase d'approche qui réside essentiellement dans l'étude anthropologique de ces êtres. Il s'avère que "les Velus" sont totalement passifs, ce qui rend l'approche plus facile. Mais le pire est encore à venir lorsque les hommes se trouvent confrontés à une autre espèce: les "Tiges". Les nouveaux colons comprennent qu'ils sont pris dans les feux croisés d'une guerre interstellaire.
C'est là que le roman perd une grande partie de son intérêt car il y a une sorte de surenchère dans la bizarrerie - notamment la philosophie non-violente de ces Tiges aux antipodes de l'agressivité des Velus. Le contexte devient manichéen, les Et ont un côté trop humain et les réactions des humains sont un peu stéréotypées. C'est décevant vu le début prometteur.
L'auteur tente aussi de mélanger space opera et hard science dans la vague des romans de NSO. Mais le côté scientifique et technique est amené de manière un peu bancale, sous la forme de dialogues didactiques et les scientifiques parlent souvent de manière professorale. Quelques uns des autres personnages ne sont pas mieux lotis et sont limite caricaturaux (Naomi la petite frappe).
Enfin, la dernière partie du roman est expédiée, presque bâclée, alors qu'elle aurait mérité d'être un peu plus détaillée. On croirait lire du Jack Williamson (La légion de l'espace).

Malgré ces défauts, surprenants de la part de l'auteur de Réalité partagée, le côté old school (un hommage ?) procure un grand plaisir de lecture, pour ceux qui aiment, et gomme en partie les maladresses narratives et structurelles de ce roman.
Le fin mot est divertissement et en cela c'est réussi.

La conclusion de

Feux Croisés est en fait une bonne surprise. C'est un roman bien rythmé et divertissant. Et même s'il s'appuie sur des idées pas vraiment originales, Nancy Kress mêle hard science et space opera sans ennuyer le lecteur. Du new space opera sans prétention. Il faut le lire tel quel.

Acheter Feux Croisés en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Feux Croisés sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+