75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Variante >

Critique du Manga : Variante

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 10 mai 2009 à 16:04

Le bras qui tue...

 Autrefois connue sous le nom de Mao Kuon sous lequel elle adapta en manga le jeu vidéo Tales of Destiny (manga inédit en France), Sugimoto Iqura créée avec Variante sa première oeuvre originale sous ce pseudonyme. Série en quatre volumes éditées en France chez Glénat, Variante s'avère être un manga plus sombre qu'il ne peut le laisser paraître.


 "La famille de la jeune Aiko a été décimée par des créatures monstrueuses, les « chimères ». Seule survivante du massacre, la jeune fille se réveille dans un lit d'hôpital avec un bras gauche transformé. Attaquée à nouveau dans sa propre chambre, Aiko découvre alors que son nouveau bras a la faculté de tuer..."


 A la lecture du résumé, Variante n'a rien d'exceptionnel et peu même sembler assez ridicule. Cependant, en ouvrant ce manga, le ton est donné dès la première page. Sugimoto Iqura nous présente un univers réaliste, très sombre et violent. Il ne s'agit donc pas d'un shônen comme pourrait le laisser présager l'âge des deux personnages principaux que sont l'inspecteur Sudô et la jeune Aiko Hôshô, mais bien d'un seinen, c'est à dire un manga pour un public averti.

 Ce premier tome de Variante ne laisse pas beaucoup de place à l'action mais se rapproche davantage d'un drame psychologique horrifique. Il apparaît toutefois impossible de s'ennuyer dans ce manga tant la torture morale qu'inflige la mangaka à son héroïne est saisissante. Ainsi, Aiko Hôshô, une jeune fille de 15 ans tout ce qu'il y a de plus ordinaire, voit sa famille se faire décimer sous ses yeux et se réveille avec un bras qu'elle ne peut contrôler et qui tue malgré elle. Tout ce premier volume s'axe autour de ce personnage qui ne comprend pas ce qui lui arrive et ne l'accepte pas non plus. L'héroïne cherche à fuir ce qui s'avère être sa réalité tout d'abord en s'échappant de l'hôpital et ensuite en recherchant à se donner la mort tant son fardeau est difficile à porter pour une si jeune fille.

 Cependant, Sugimoto Iqura apporte une once d'espoir à son personnage principale par l'intermédiaire d'un second protagoniste en la personne de l'inspecteur Sudô. Ce dernier s'avère être un homme droit et plein de bonté au milieu d'une institution tout ce qu'il y a de plus cruelle. C'est donc dans le charisme de ces deux protagonistes que réside la force de ce manga.



 La mangaka a énormément progressé Tales of Destiny (paru au Japon en 2001) et Variante (paru en 2004 pour la première fois). Si l'un s'orienter davantage vers un style shôjo avec un trait épuré et fin, l'autre se rapproche du style shônen/seinen avec un trait plus épais, plus hachuré et plus complexe. Ici, la noirceur du manga se fait également ressentir par un dessin aux décors sombres et extrêmement détaillés, tout comme c'est le cas pour ce qui est du design des monstres qui s'avèrent en plus de cela assez original.

80

Variante est une très bonne surprise grâce à son univers sombre, à un dessin de toute beauté, et surtout, grâce à ses personnages charismatiques et attachants. Un seinen à découvrir pour tout fan du genre horrifique.

Critique de publiée le 10 mai 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • Des personnages principaux charismatiques et attachants
  • Un dessin très beau
  • Une histoire prenante

Que faut-il oublier ?

  • Le sujet peut paraître assez débile en apparence

Acheter Variante en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Variante sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !