75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Aaah! Zombies!
Aaah! Zombies! >

Critique du Film : Aaah! Zombies!

Avis critique rédigé par Vincent L. le mercredi 6 mai 2009 à 1303

Une bonne idée de départ mais...

Au départ de Wasting Away, il y a un concept de comédie horrifique fort et original : et si on montrait aux spectateurs le monde vu au travers des yeux d'un zombie. Ces derniers ne savent pas qu'ils sont morts, ils ne comprennent pas bien pourquoi ils ont toujours faim, pourquoi ceux qui les croisent les attaquent et ce qui peut expliquer que tout le monde se déplace deux fois plus vite qu'à la normale. Eux ne veulement pas tuer, ils se défendent seulement de leurs agresseurs...

Sur cette idée de base, Matthew Kohnen a appliqué quelques idées de réalisation originales : si le monde réel est filmé en noir et blanc, le monde vu au travers des yeux des zombies est en couleur ; de plus, le déplacement des gens normaux, dans ce monde en couleur, est filmé en vitesse accelérée là où ce sont les zombies qui se déplacent lentement en noir et blanc ; enfin, les personnes ivres mortes, à cause de leur cerveau fonctionnant au ralenti, agissent en couleur très normalement - à l'image des morts-vivants - alors qu'ils sont absolument minables dans la réalité noire et blanche.

Mais après dix premières minutes vraiment drôles, le film s'enfonce alors dans la monotonie la plus totale. Avec son scénario fainéant, qui recopie à l'infini les cinq mêmes gags sans jamais les renouveller, Wasting Away finit par devenir sérieusement ennuyeux, le concept des running gags épuisé jusqu'à la moelle ayant tendance à refroidir la bonne humeur née d'un début pourtant réjouissant. A quelques trop rares exceptions près (la scène du serveur, l'interrogatoire du zombie), le même schéma est sans arrêt répété : les morts-vivants arrivent dans un lieu, un mec saoul leur parle, d'autres gens arrivent, ils fuient ou les attaquent, le mec bourré dessaoule et fuit à son tour, il y a un discours patriotique du personnage militaire, ils partent dans un autre lieu où un mec ivre leur parle...

Passablement pénible, le scénario est conforté dans tous ses points par une réalisation qui se copie sans arrêt et reproduit sans complexe encore et encore les mêmes effets de style. Le tout étant au départ filmé sur un ton franchement burlesque assumant le grand n'importe quoi du pitch de départ, la grande fréquence de retour des runnings gags finit au final par sérieusement taper sur le système. D'autant qu'à l'inverse d'un Shaun of the Dead, qui allie comédie et horreur, Wasting Away est très, mais alors très sage sur les effets gores.

Devant la caméra, ce ne sont enfin pas des génies de la comédie qui s'affairent à remonter la qualité générale du métrage. Pas drôles pour un sou, énervant dans le cas de Colby French, ces cinq boute-en-train n'arrivent jamais à mettre en valeur les lignes de dialogue parfois amusantes que le script leur accorde de temps en temps.

La conclusion de

Malgré un concept de base original et quelques premières minutes vraiment drôles, Wasting Away sombre très rapidement dans le registre de la mauvaise comédie faussement horrifique. Le résultat final y est donc soporifique, et ce malgré l'énorme potentiel de départ dont diposait le film.

Que faut-il en retenir ?

  • Une bonne idée de départ...
  • Quelques bons gags...

Que faut-il oublier ?

  • ...mais qui s'essoufle au bout de dix minutes,
  • ...qui reviennent en boucle sans arrêt.

Acheter Aaah! Zombies! en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aaah! Zombies! sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+