75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Vent d'Ailleurs
Le Vent d'Ailleurs >

Critique du Roman : Le Vent d'Ailleurs

Avis critique rédigé par Manu B. le vendredi 22 mai 2009 à 1020

Le vent d'ailleurs

"Ses grandes voiles blanches comme les ailes d'un cygne poussèrent le vaisseau Voleloin dans l'air de l'été depuis la baie des Falaises Fortifiées jusqu'à Port-Gont. Le navire glissa sur les eaux tranquilles vers la jetée, une créature des vents si gracieuse et précise que deux habitants qui pêchaient sur le vieux quai poussèrent des cris d'enthousiasme, agitant la main vers les matelots et le passager qui se tenait à la proue..."

Quand Aulne se rend au village Ré Albi, c'est pour rencontrer le seigneur, dans la maison du Vieux Mage.
Le seigneur, c'est Ged, l'ancien Archimage dont le pouvoir a ramené la paix sur les Terres du Milieu, en mettant notamment un roi sur le trône: Lebannen. Mais revenu du pays des morts sur le dos d'un dragon, il est privé de tous ses pouvoirs. Ici, à Ré Albi, il a trouvé la paix auprès de Ténar, la prêtresse des tombeaux d'Atuan, et Tehanu, la petite défigurée qu'ils ont recueillie, et qui sait parler aux dragons.
Si Aulne vient à Ged, c'est qu'à Roke, d'où on l'a envoyé, les Maîtres Mages pensent que lui seul pourra l'aider à se débarrasser de ses rêves. Des cauchemars où il se trouve près du mur au delà duquel se trouve le pays des morts.
Ged ne se doute pas qu'en plus, à l'ouest, les dragons commencent à détruire les villages des hommes...

Ursula Le Guin avait écrit que son cycle de Terremer devait se terminer avec Tehanu, après Le Sorcier de Terremer, Les Tombeaux d'Atuan et L'Ultime Rivage. Elle a bien fait de ne pas s'arrêter là. Non seulement cela nous permet de découvrir un peu plus en détails son univers riche et humaniste, mais elle nous fait le plaisir de retrouver Ged, une fois encore au centre de l'intrigue, bien que dépossédé de ses pouvoirs. Malgré cette faiblesse qui l'avait anéanti tout d'abord, il fait montre d'autres pouvoirs, ceux de la sagesse et du bon sens, tout aussi efficaces.

L'histoire commence une dizaine d'années après la fin de Tehanu, et la petite Tehanu, qui avait joué un rôle primordial à la fin de ce roman, va révéler sa vraie nature.
Ursula K. Le Guin introduit un autre personnage tout aussi torturé que Ged, l'occasion pour elle de revenir sur la problématique des mages qui veulent aussi une vie de famille. Un mage peut-il aimer et avoir une femme ? Son pouvoir s'en trouve-t-il diminué ? Rien n'est moins sûr mais les maîtres Mages de Roke ne l'entendent pas de la même oreille. Comme le fait de laisser entrer une femme au sein de l'école des mages.

La conclusion de

Cinquième (sixième si l'on compte le recueil de nouvelles Contes de Terremer) volet du cycle de Terremer , Le Vent d'Ailleurs reprend juste après Tehanu et nous apporte quelques réponses aux questions restées en suspend. Ursula K. Le Guin prolonge formidablement le cycle et ce dernier opus est toujours aussi bien écrit et passionnant, grâce à ses magnifiques personnages.

Acheter Le Vent d'Ailleurs en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Vent d'Ailleurs sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Terremer

En savoir plus sur l'oeuvre Terremer