75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Cité des saints et des fous
La Cité des saints et des fous >

Critique du Roman : La Cité des saints et des fous

Avis critique rédigé par David Q. le samedi 7 mars 2009 à 2251

Des Fous, des Champignons et des Calamars

Premier écrit de Jeff Vandermeer porté à notre attention par l'excellente collection Interstices de Calmann-Lévy , La Cité des saints et des fous ne ressemble à rien d'autre .

Il est question de beaucoup de choses dans ce livre, Une ville d'abord, tentaculaire et mystérieuse, à deux visages, l'un plutôt humain, l'autre plutôt champignien.
Il est question aussi de Calamars, beaucoup question d'ailleurs et puis de chapeaux Gris. Il est question d'artistes en perte de vitesse et de Saints.

Il est question de commerce et d'opposition politique.

Il est question d'une myriade de choses puisque ce livre est très semblable à une sorte de guide d'un monde autre, d'un monde ambregrisien, un peu fou, un peu drôle, un peu glacial mais surtout très original, entre le guide de jeux de rôles et le livre-univers de fantasy.

Par l'intermédiaire de nombreuses nouvelles, on explore la ville d'Ambregris, ses mythes, ses superstitions ou son histoire. L'originalité du livre d'ailleurs est présente dans chaque chose, que ce soit dans les types de récits qui jalonnent l'oeuvre, allant de l'histoire conventionnelle à un essai sur les calamars en passant par un historique de la ville d'Ambregris mais aussi par les personnages hauts en couleurs et étranges peuplant la cité.

Et ce qui s'impose c'est que L'auteur sait y faire, il crée un tout ultra cohérent et ultra fouillé, dans les moindres détails. Des myriades de précisions et un soin tout particulier même dans un glossaire qui ne manque pas d'être tout à fait hilarant comme l'a été un certain essai sur les calmars par le caractère hautement prétentieux de son auteur supposé.

Le livre est une sorte de recueil, où surnage des thèmes, une atmosphère qui varie d'une nouvelle à l'autre et même à l'intérieur d'une même nouvelle comme pour Dradin L'amoureux et sa fin qui vire à l'horreur, comme l'histoire d'Ambregris qui mêle un humour dévastateur par le biais de notes savoureuses à des passages ultra glauques qui ont attrait aux autres habitants d'ambregris, ces mystérieux Champigniens.

Et puis c'est vraiment le soin du détail qui bluffe, ne serait-ce que le glossaire (Si vous l'avez zappé c'est une énorme erreur) ou encore les notes de fin de livre. Mais aussi, les illustrations qui parsèment le bouquin et nous plonge encore davantage dans ce monde étrange entre folie et réalité.

La conclusion de

On pousse la porte d'ambregris avec ce livre et on ne peut qu'en redemander, on se sent ambregrisien au bout d'un temps et ce n'est pas l'auteur, authentique habitant d'ambregris qui nous permet de nous y retrouver. Et c'est tant mieux car il se trouve qu'en certains livres on aime se perdre et assurément la Cité des Saints et des Fous est de ceux-là. Il ne reste qu'a espérer qu'on pourra rentrouvrir la porte qui mène à Ambregris dans un prochain livre surtout avec le talent de Vandermeer comme guide.

Que faut-il en retenir ?

  • Une imagination démente
  • Une découverte dépaysante à chaques nouveaux textes
  • Une variété des registres réjouissante
  • Un Humour fin et agréable
  • Le soucis du détail

Que faut-il oublier ?

  • Difficile d'y entrer
  • Quelques textes inférieurs aux autres

Acheter La Cité des saints et des fous en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Cité des saints et des fous sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+