75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
7 Prisonniers >

Critique de la Bande Dessinée : 7 Prisonniers

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 18 février 2009 à 08:15

7 prisonniers : la lune... l'ultime prison ?

Initié parDavid Chauvel, « Sept prisonniers » est le dernier des sept histoires indépendantes de la série « Sept », une série qui ne s’aventure pas toujours sur les sentiers du surnaturel… excepté pour celui-ci qui pénètre même dans le domaine de la science-fiction pure !

En 2062, la lune est devenue une prison dont nul n’est sensé revenir. Depuis une révolte des prisonniers, peu de nouvelles nous parviennent. On continue cependant à envoyer là-bas les délinquants, mais ensuite, l’on ne se soucie guère de leur cas. Un jour, le richissime français Laroche Galouseau, qui a en permanence une oreille qui traine partout, a ouïe dire qu'une grotte préhistorique a été mise à jour sur le satellite terrestre. Il décide donc de tuer et de se faire arrêter pour devenir un détenu, tout en choisissant soigneusement sept autres condamnés destinés à l’accompagner dans son voyage vers cette découverte qui pourrait bien bouleverser toute la destinée de l'humanité.

Écrit par le très prometteur Mathieu Gabella, il est assez aisé de retrouver dans Sept prisonniers la patte de celui qui a signé précédemment « La Licorne». Si les lieux, le temps, et la trame ne ressemblent en rien à la série précitée, on y retrouve cependant l’intérêt de l’auteur pour la biologie et les facultés humaines à pouvoir changer et transformer sa chair en quelque chose d'autre. Mais, en dehors de cela, Laroche Galouseau est loin de pouvoir être assimilé à Ambroise Paré, il serait même aux antipodes.

Mathieu Gabella, en un seul tome de 62 pages arrive à insérer différents thèmes en plus de l'idée de l’univers carcéral lunaire. On y trouve donc aussi du cannibalisme, de la quête archéologique et enfin une thématique raciale. L'histoire se trouve être donc vraiment riche pour un seul tome. Cela a pour conséquence une relative superficialité du traitement, l’auteur n’ayant pas la possibilité d’exploiter tous ces éléments à fond. Il y avait de quoi créer un univers prenant et au final, si l’on se retrouve devant un livre efficace et haletant, on aurait aimé plus de profondeur dans la psychologie de tous ceux que l'on croise et on regrette un final qui semble bien trop rapidement bouclé.

Patrick Tandiangest un dessinateur très intéressant. Issu, semble-t-il, du milieu publicitaire. Déjà dessinateur de trois albums dont « Le Matin des suaires brûlés », il montre un savoir-faire assez évident dans sa manière de raconter une histoire. Possédant un découpage dynamique et très lisible, le dessinateur excelle dans les scènes d'actions. Le travail fourni est de qualité régulière et certaines cases sont vraiment impressionnantes dans leur façon d'apporter une atmosphère, aidée en cela par une mise en couleur plutôt habile de Yves Lencot.

 

80

L'univers de « 7 prisonniers » se retrouve tellement intéressant que l'on aurait aimé voir cette aventure se décliner en une série de 3 tomes plutôt qu'en « one-shot ». Au final, le plus gros défaut de ce titre et qu'il possède plein d'idées (trop ?) et qui, pour le coup, ne fait que les survoler. Le dessin pour sa part insuffle une ambiance et une atmosphère idéales à l'histoire de Mathieu Gabella.

Critique de publiée le 18 février 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • L'histoire écrite par Gabella
    Le dessin de Tandiang
    une belle mise en couleur

Que faut-il oublier ?

  • trop d'idées pour un seul album
    une fin bien trop rapide

Acheter 7 Prisonniers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de 7 Prisonniers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !