75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Asthénie
Asthénie >

Critique de la Bande Dessinée : Asthénie

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 28 janvier 2009 à 0051

Asthénie : vous ne vous endormirez pas en le lisant !

*Asthénie : état de faiblesse générale. Fatigue intense et durable d'origine pathologique, souvent associée à un syndrome dépressif et des troubles du sommeil.*

Jason Newman est un jeune et brillant avocat dont la carrière semble assurée. Pourtant, depuis peu il n'arrive plus à dormir et vit dans un état de fatigue constante. Progressivement, il mesure son propre déclin et commence à connaître des sautes d'humeur. Afin de sauver sa carrière et son couple, il décide de suivre les conseils de sa compagne et d'aller consulter un spécialiste en asthénie.

Callède, scénariste de « Pandora Box», ou encore de « Haute sécurité », amorce sa nouvelle histoire dans le milieu juridique américain ou il nous présente un protagoniste assez antipathique, mais honnête. De manière assez lente, et progressive, il va faire sombrer son personnage dans la folie. Du moins, d'un point de vue extérieur, car il pourrait bien se cacher autre chose derrière ces troubles du sommeil. L'histoire se suit comme un début de thriller haletant même si par moment on pourrait reprocher quelques baisses de rythme. Ce premier tome se veut être assez flou sur ce qui arrive à Jason Newman, afin que le lecteur compatisse aux doutes de l'avocat. On notera aussi quelques références telles que « la mort aux trousses », après reste à savoir si c'est une référence de pur cinéphile ou ayant rapport direct avec le fond de l'histoire.

Callède et Rolland Pignault sont-ils fans de Daredevil ? Les points communs avec le personnage de Marvel ne manquent pas ! D'abord, à l'instar de Matthew Murdock, le héros est un avocat et il possède un don certain pour reconnaître si un inculpé est coupable ou non. Ensuite, Jason Newman possède des traits assez semblables à Ben Affleck qui, comme tout le monde le sait, a interprété le rôle du justicier aveugle. Enfin, et ce n'est pas le moindre détail, le style graphique de Rolland Pignault fait énormément penser aux comics-book Daredevil illustrés par Maleev. Le dessin se veut donc réaliste, de bonne qualité, mais c'est surtout les pages jouant sur les tons noir & blanc, contrastées avec le rouge, qui retiendront nos attentions. Ces dernières sont assez impressionnantes, grâce à un découpage des cases bien pensées.

La conclusion de

Si vous aimez les visuels situés entre le travail de Christophe Bec et celui de Maleev; si vous aimez un tant soit peu les intrigues regorgeant de mystère et vous laissant un peu dans l’incertitude, Asthénie devrait réussir à ne pas vous décevoir et vous faire passer un très bon moment de lecture.

Que faut-il en retenir ?

  • Un film quasiment porté sur planche
  • une histoire intrigante
  • des planches possédant un réel impact visuel

Que faut-il oublier ?

  • Un rythme pas toujours soutenu

Acheter Asthénie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Asthénie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+