75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Rival
Le Rival >

Critique du Roman : Le Rival

Avis critique rédigé par Lujayne M. le lundi 12 janvier 2009 à 1121

Un nouveau tournant...

Les années ont passé depuis que Rugar est mort en tentant d'enlever Arianna et que Matthias a démissionné de son poste de Rocaan. Une paix précaire semble revenue... mais ce n'est qu'une impression. Car si les Feys de l'invasion, sous la houlette d'Atout, se terrent dans les Terres d'Ombre, d'autres Feys, ceux dévoués à son arrière-grand-père, le Roi Noir, ont décidé de reprendre l'invasion. Et Rugad en personne est là. Il a un antidote à l'eau bénite, et il est bien décidé à faire de son arrière-petit-fils son successeur.
S'il arrive à le trouver.
Ce nouveau tome démarre sur les chapeaux de roues, avec une nouvelle invasion, cette fois bien mieux préparée. Arianna est devenue une jeune fille impétueuse et mal dans sa peau - dans ses peaux. Sébastien va être intronisé héritier de l'Ile Bleue, car son père refuse toujours de reconnaître qu'il s'agit d'un golem... La scission entre le trône et le rocaanisme est avérée, puisque le successeur de Matthias, Titus, s'avère aussi fanatique que Matthias... la foi en plus. Une autre facette du caractère impitoyable des Feys est également dévoilée : les Feys de la première invasion sont considérés comme des "Faillis" : l'état le plus honteux pour un Fey ! Ils doivent donc être massacrés, car nul Fey ne peut vivre en ayant échoué !

La conclusion de

Encore un très bon opus donc, où la situation "calme" d'origine va être impitoyablement bouleversée. Les multiples Visions de l'avenir augurent des choix difficiles, avec en filigrane la crainte que des membres de la famille du Roi Noir ne s'entretuent : cela conduirait au chaos. Les personnages s'approfondissent, notamment Matthias, torturé et presque sympathique, alors que le jeune Titus, qui jouissait d'un fort capital de sympathie dans le tome précédent, parait ici beaucoup plus buté...

Que faut-il en retenir ?

  • de "nouveaux" ennemis
  • des personnages approfondis

Acheter Le Rival en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Rival sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Fey

En savoir plus sur l'oeuvre Les Fey