75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Monde obscur
Le Monde obscur >

Critique du Roman : Le Monde obscur

Avis critique rédigé par Manu B. le jeudi 27 novembre 2008 à 1312

The Dark World (import)

Le trou noir. Plus aucun souvenir. Il ne sait plus comment il s'appelle, il ne sait pas où il se trouve et il se trouve en face des êtres vaguement humains. Le lieu dans lequel il se trouve ressemble à peine à la planète sur laquelle il a grandi mais où la sorcellerie s'étend partout autour de lui. Bond, Edward Bond. Tel est son nom. Et pourtant, en même temps que les souvenirs affluent, il commence à percevoir quelque chose d'autre dans son esprit, comme la sensation d'une autre personnalité effleurant tout son être...
Henry Kuttner a été décrit par Ray Bradbury comme "le maitre négligé, un homme qui a façonné la science et la fantasy dans ses années les plus importantes" - un des auteurs plus injustement méconnus du public-. Il a écrit dans weird tales à partir de 1936, il a fait partie du Lovecraft circle, entretenant une correspondance avec Lovecraft himself. Il semble même qu'il ait participé à l'élaboration de quelques unes des histoires du mythe de Cthulhu. Marion Bradley Zimmer avoue avoir été influencée par son travail et le cycle des princes d'Ambre de Roger Zelazny est directement inspiré par le roman le monde obscur qui voit son personnage principal amnésique recouvrer ses souvenirs et la conviction qu'il est en vérité un seigneur d'un autre monde.
Si Corwin est, dans les neuf princes d'Ambre, coincé dans une chambre d'hôpital sous la menace d'un étrange infirmier, Edward Bond revient à ses esprits dans un autre monde, face à des êtres inhumains et surnaturels, un vampire et un loup-garou. Il est lui aussi amnésique, dans un monde dans lequel il se sent étranger. Il se remémore peu à peu sa véritable condition: celle d'un être hors du commun, un seigneur parmi les élus. La comparaison s'arrête là puisque Roger Zelazny intègre son personnage dans de nombreuses intrigues de cour, dans des guerres de succession et de combats fratricides. Henry Kuttner s'attache plus particulièrement au combat psychologique entre les deux personnalités habitant un seul et même corps et l'ascendance de l'un sur l'autre. Fait remarquable, on notera aussi que le monde décrit n'a pas d'origine magique ou féérique, car la science explique tout ou presque ce qui se passe en ce lieu. Ce n'est donc pas de la fantasy mais de la science fiction (science fantasy?), alors que chaque détail se réfère à l'univers du medieval fantasy: seigneurs et serfs, magie, vampires, loups-garous, et j'en passe.
L'histoire est plutôt intéressante et d'une grande originalité (qui l'est moins aujourd'hui vu toutes les déclinaisons du genre) pour l'époque. Le monde obscur mérite vraiment qu'on s'y attarde et semble être une oeuvre d'inspiration majeure.

La conclusion de

The dark world est le roman méconnu d'un auteur méconnu. Et pourtant, l'imagination dont il fait preuve devrait faire pâlir d'envie certains auteurs actuels de science fantasy. C'est le roman qui a inspiré Roger Zelazny pour son cycle des princes d'Ambre.

Acheter Le Monde obscur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Monde obscur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+