75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Lamentin Noir >

Critique de la Bande Dessinée : Le Lamentin Noir

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 31 juillet 2008 à 13:43

Dans l'espace, personne ne vous entend vous lamenter

Neuvième tome de la série Kookaburra Universe, le Lamentin noir dont il est question dans le titre est un animal mythique géant qui se déplace dans l'espace et qui contiendrait en son sein la perle noire, l'écrin de Terradoes. Alors forcément, quand une amazone briguant le pouvoir utilise ses dons de préscience pour anticiper l'avenir et découvrir comment chasser le Lamentin noir, plusieurs personnes sont sur le coup pour tenter de l'en empêcher.
Stéphane Louis est le scénariste et le dessinateur sur cet album. Avec son style typique reconnaissable facilement par tous les fans de Tessa, Louis était prédisposé à illustrer un jour ou l'autre un Kookaburra Universe. Son amour des histoires de SF remplies de vaisseaux gigantesques, de batailles et de femmes bien foutues lui donne les bases pour construire l'histoire. Viennent ensuite s'ajouter de nombreux éléments organiques à ces engins spatiaux et pour finir, il rajoute un peu d'amour et d'humour pour obtenir un album haut en couleurs et en rebondissements. Le design est toujours bien trouvé - vraiment j'adore les vaisseaux et les animaux qu'il invente - et le découpage des cases bien léché et proche d'un story-board de série télé. Il nous propose même une double page fabuleuse histoire d'appuyer le gigantisme de l'action. Les personnages sont plein de vie et suffisamment différents les uns des autres pour apporter une bonne variété dans les thèmes abordés. C'est tout de même assez difficile de creuser ses personnages en un tome mais c'est suffisamment bien fait ici pour être intéressant.
Non vraiment cette suite est à ne pas rater. Dommage que la fin manque d'explication sur ce qu'il se passe après, mais peut être que ce sera dans le tome 10 ?

82

La saga Kookaburra Universe continue avec le style de Stephane Louis qui colle bien au thème. Les dessins nous font d'autant plus apprécier le scénario qu'il est bon et on dévore ce tome en moins de temps qu'il n'en faut pour en faire la critique.

Critique de publiée le 31 juillet 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Le style graphique
  • La double page
  • Les découpages

Que faut-il oublier ?

  • La fin un peu brutale

Acheter Le Lamentin Noir en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Lamentin Noir sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !