75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : De cape et d'épée
De cape et d'épée >

Critique du Jeu de cartes : De cape et d'épée

Avis critique rédigé par Vincent L. le lundi 19 mai 2008 à 1120

Sans prétentions, mais vraiment sympathique...

Visuellement parlant, De cape et d'épée n'est pas spécialement accrocheur. Bien qu'esthétiquement agréable, il semble en effet être à mi chemin entre le format de Castel et le design de Citadelle et sent ainsi bon le produit peu inspiré surfant sur le succès d'autres jeux. Il n'en est pourtant rien du tout, car au delà de cet aspect purement visuel, le jeu est totalement différent de ses prédécesseurs. La surprise n'en est donc que beaucoup plus grande tant il s'avère être une réussite sur de nombreux points.


Ici, vous jouez un notable prêt à tout pour obtenir le maximum de renommée et, accessoirement, écraser ses concurrents : il faut, en six manches, amasser un maximum d'objectifs. Ceux-ci, sont divisés en six catégories (agriculture, alchimie, art, guerre, monnaie et religion), chacun étant dotés de valeurs comprises entre 1 et 5. Techniquement, il faut, à la fin des six manches, obtenir un maximum de points ; mais - petite subtilité - si un joueur réussi à réunir les six domaines, il verra son score multiplié par deux. Autant dire que la bataille est généralement rude lorsqu'il ne manque qu'un domaine à un joueur, les autres s'évertuant généralement à lui mettre des bâtons dans les roues pour ne pas voir son score s'envoler vers des cimes trop hautes.
Pour acquérir ses objectifs, chaque joueur dispose d'un certain nombre de cartes toutes différentes (mais tout de même communes avec celles des adversaires, chaque deck étant composé à l'identique). Chacune possède une valeur en point (à la fin de la manche, le plus grand nombre de points remporte l'objectif) et une petite capacité spéciale qui va en général influencer toutes les cartes adverses se battant pour l'objectif. La petite subtilité, ici, se trouve dans le fait qu'une carte est posé face cachée, et n'est révélée que lorsqu'une autre carte est placé dans le même objectif, ses effets prenant s'appliquant donc à ce moment (et si la carte n'est pas révélée, et bien ses effets ne s'appliqueront pas !). Il y a ainsi toujours une part d'inconnu dans les parties de De cape et d'épée, les pouvoirs de cartes pouvant faire basculer l'équilibre d'une manche à n'importe quel moment.
Très simple, la mécanique de jeu est en plus rapide : à notre tour, on pose une carte, révèle une carte de l'adversaire et, le cas échéant, applique ses effets ; le temps de penser à notre prochain coup et il est en général déjà temps de jouer ! Familial dans le bon sens du terme, c'est à dire disposant de règles explicables en trois minutes montre en main, De cape et d'épée s'avère très vite être particulièrement amusant, la courte durée des parties ajoutant tout le rythme nécessaire pour que le jeu ne s'avère pas ennuyeux.

Mais, parce qu'il y a un mais, De cape et d'épée possède le défaut inhérent à cette mécanique simple et rythmée : une part trop importante de hasard. D'un point de vue personnel, il est ainsi difficile de monter une vraie stratégie, et ce dans la mesure ou les mains ne sont composées que de trois cartes, renouvelables une par une. Certaines cartes fonctionnant en combinaison, il est fréquent d'avoir la première en main au départ, et de ne piocher la deuxième qu'au dernier tour.
Pour la même raison, il est très difficile de savoir ce quelle carte un joueur va poser. La partie stratégique ne se résume donc finalement qu'à une logique personnelle, qui peut être mise à mal comme de rien parce qu'un adversaire aura posé une carte qui vous nuira totalement. Si cette absence de stratégie possible ennuiera au plus au point les gamers adeptes de règles carrées, il séduira en revanche les néophytes non familier de ce type de jeu.
Enfin, il est à noter que les règles s'avèrent être lacunaires sur un certain nombre de points tant un grand nombre de combinaison de carte n'a pas été prise en compte. Généralement, tout se règle selon une logique propre aux joueurs présents (mais qui pourra changer d'une table à une autre), mais il est dommage que les auteurs n'aient pas posés les règles de manière plus précise (pour ne pas, je pense, que celles-ci paraissent trop indigestes aux débutants).

La conclusion de

Si, à première vue, De cape et d'épée ne paye pas franchement de mine, il n'en est pas moins une excellente surprise. Jeu familial dans ce que ce terme signifie de meilleur, il s'appuie sur une mécanique claire et rapide qui permet aux parties d'être rythmées. Si ce n'était cette part beaucoup trop importante de hasard, le jeu pourrait sans problème devenir une référence du genre. Tel quel, il n'en demeure pas moins un excellent jeu apéritif.

Que faut-il en retenir ?

  • Mécanismes simples, clairs et rapides,
  • Matériel esthétiquement agréable,
  • Forte interaction entre les joueurs,
  • Très amusant.

Que faut-il oublier ?

  • Part de hasard trop importante,
  • Règles incomplètes.

Acheter De cape et d'épée en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de De cape et d'épée sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+