75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La balle du néant
La balle du néant >

Critique du Roman : La balle du néant

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 14 mai 2008 à 1411

L'anal du béant

"Le colonel Fischer possédait la réputation d'être l'homme ayant passé le plus grand nombre d'années dans l'espace, et tout laissait à penser qu'elle était méritée. Pourtant, à la différence des Héros de l'Humanité, ces astronautes légendaires auteurs des premiers vols vers Mars et la Ceinture, il n'avait jamais quitté la proche banlieue terrestre. Et s'il lui était souvent arrivé de séjourner sur la Lune, jamais il n'était redescendu au fond du puits de gravité de sa planète natale..."

Après la Grande Terreur primitive, la Terre sort quelque peu transformée, en bien naturellement. Plus de guerres, plus d'homicides, plus de violence. Du moins sur le plan physique. Car si les batailles militaires n'ont plus lieu d'être, c'est sur le plan économique qu'elles ont pris du poil de la bête. Mais elles sont restreintes à quelques multinationales, les Technotrans, qui se partagent le marché. Au dessous de ces guerres des grandes organisations, les gens se sont constitués en sous-groupes occupés par leurs sous-cultures, ce qui leur donne une identité propre. Or parmi eux se trouve Temple sacré de l'Aube Radieuse, surnommé Tem. Il a un Talent, c'est du moins ce que pensent les gens, alors qu'il est en fait un mutant: il est capable de Transparence, capable de se fondre dans la foule sans que personne ne le remarque. Et même si l'on arrive à le distinguer, on l'oublie en quelques jours, quelques heures. Même les fichiers informatiques perdent sa trace. Et seule Gloria, une intelligence artificielle anarchiste l'aide dans ses enquêtes de détective privé. Le crime étant en chute libre, le destin sonne à sa porte sous le doux visage d'une jeune femme dont le frère a été tué mais dont le dossier de l'enquête est clôt, probablement par manque de pistes mais certainement par manque d'envie. Le cas est ardu: le crime a été commis à l'intérieur d'une pièce fermée et aucune trace d'infraction n'est constatée. Le meurtre parfait ?...

Les futurs mystères de Paris est l'oeuvre de Roland C. Wagner. Avec plus de quarante romans, quelque vingt cinq années d'écriture, depuis le Fleuve Noir Anticipation, Perry Rhodan, jusqu'aux éditions l'Atalante, il a toujours montré qu'il pouvait adapter son style à un public. Un talent qui se vérifie aussi avec la série commencée avec La balle du néant et dont le neuvième tome est paru en 2006 (Mine de rien). Initialement publié dans la collection Fleuve Noir Anticipation en 1988, il a été réédité une première fois en grand format au Fleuve Noir en 1998 et une deuxième fois aux éditions de l'Atalante en 2002.

Ce qu'il y a de bien chez Roland C. Wagner, c'est qu'avec l'expérience, il s'amuse non seulement avec les standards du genre, mais aussi avec les références. Il lui arrive de placer ici et là des détails qui souvent nous échappent (ce qui doit sûrement l'amuser beaucoup), du fait de notre inculture ou bien de la trop grande subtilité du propos. Dans cet esprit, Les futurs mystères de Paris s'inspirent largement des mystères de Paris d'Eugène Sue, déjà tout à la fois critiques et cyniques. Si les enquêtes sont travaillées, là n'est pas le véritable propos de l'auteur, propre à apporter un oeil ironique sur notre société, via son univers.
Et cela grâce à son héros Tem, transposition de Nestor Burma, anti héros par excellence, franchouille et assez irrévérencieux. Un héros qui collerait presque à la peau de son auteur !
Sauf que son enquête s'inscrit dans un univers tout ce qu'il y a de plus cohérent, avec le concept de psychosphère. L'histoire n'en a que plus de sens, l'enquête plus passionnante à lire.

La conclusion de

Premier volet de la saga les futurs mystères de Paris, La balle du néant plante le décor, installe le lecteur et dans l'univers à l'ambiance si particulière. Cette histoire originale est incontestablement un vrai plaisir de lecture qui donne une irrépressible envie de lire la suite.

Grand prix de l'imaginaire 1999.

Acheter La balle du néant en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La balle du néant sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Futurs mystères de Paris

En savoir plus sur l'oeuvre Les Futurs mystères de Paris