75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'Enfant du Cimetière
L'Enfant du Cimetière >

Critique du Roman : L'Enfant du Cimetière

Avis critique rédigé par Lucie M. le vendredi 25 avril 2008 à 1337

Charmante lecture

L’Enfant du Cimetière est le tout premier roman de Pierre Brulhet. Cet auteur, architecte de son état, est un passionné de Terraformation et il a même basé son mémoire de diplôme d’architecture sur ce sujet. Un mémoire qui portait le titre de "Une base sur Mars".
Dans l’Enfant du Cimetière, Pierre Brulhet ne fait pas référence à Mars. Oh non puisque ce court roman est estampillé Conte Gothique mais un conte gothique plutôt pour les enfants. Ce qui n’empêche pas les grands de le lire et bien au contraire. Ne vous attendez pas à un style littéraire au caractère naïf et précautionneux. Et même si c’est le tout premier roman de Pierre Brulhet on sent que l’auteur a pris le temps de tout calculer pour que son histoire soit sans faille. Le construction, l’élaboration des personnages, l’intrigue, l’action et le dénouement du récit est à l’exemple d’une machine bien huilée.
Quand j’ai commencé à lire L’Enfant du Cimetière j’ai été emporté dans un bel univers plein de douce noirceur et de sombre tendresse. L’univers de Pierre Brulhet m’a totalement conquis grâce l’attachement croissant que l’on ressent par rapport aux différents personnages vivants ou morts qui peuplent ce très mouvementé cimetière. Un endroit où les morts vivent en harmonie et où ces habitants vaporeux continuent à reproduire les actions de leur vie passée. Une non-vie quotidienne qui va être totalement bouleversée par l’arrivée d'un bébé abandonné par une mère adolescente. Ce bébé trouvera très vite sa place parmi les esprits du cimetière et il grandira avec félicité. Toutefois, tout ne sera pas rose puisque la cruauté et la froideur de certains vivants mettront en danger l’équilibre de cet enfant pas comme les autres et de son entourage surnaturel.
À la fin de la lecture de l’Enfant du Cimetière, nous ressentons l’envie de le relire à la lueur d’une douce lampe à nos présents ou futurs enfants pour essayer de leur inculquer l’amour, l’acceptation de la différence et leur enseigner une toute autre approche de la mort. Pas de sentiment morbide et effrayant dans le roman de Pierre Burlhet tout trouve sa place avec poésie et délicatesse. Comme je disais plus haut l’ensemble du roman est tellement bien pensé que notre lecture se fait sans difficulté. Le tout roule comme du papier à musique et nous sommes emportés dans un déluge de sentiments et de sensations. Bien évidemment, certains intervenants seront assez effrayants comme certains esprits ou surtout certains vivants. Mais cette lecture sera d’une grâce toute enfantine et les adultes pourront sans gêne passer outre leur carapace terre à terre pour se laisser envahir par ce charmant conte gothique.

La conclusion de

L’Enfant du Cimetière est une lecture pour tous. Petits et grands laissez-vous guider par la plume délicate et tendre de Pierre Brulhet. C’est le tout premier roman de cet architecte de métier et nous souhaitons ardemment lire un second roman de celui-ci. Laissez-vous emporter dans l’univers sombre et merveilleux de l’Enfant du Cimetière et sans détour vous serez comblé par le charme indéniable de ce récit.

Acheter L'Enfant du Cimetière en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Enfant du Cimetière sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+