75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Kurokami
Kurokami >

Critique du Manga : Kurokami

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 16 mars 2008 à 2001

Un nouveau manga drôle et dynamique

Lim Dall Young et Park Sung Woo n'en sont pas à leur première collaboration. En effet, les deux compères coréens avaient déjà fait équipe sur le décevant manhwa Zero. Cependant, leur seconde collaboration fut bien différente de la première dans la mesure où ils ont travaillé pour un magazine de prépublication japonais, Young Gangan, dans lequel furent publiés des titres tels que Übel Blatt, Reset ou bien encore Manhole. Bref, que du bon. Mais qu'en est-il de Kurokami ?
En ouvrant ce premier tome de Kurokami, nous ne pouvons qu'être admiratifs devant les premières pages superbement colorisées et très bien dessinées. Et cette impression persiste même lorsque les pages deviennent noir et blanc, car le trait de Park Sung Woo est parfaitement maîtrisé. Son dessin est particulièrement détaillé et le character design, dans un style très "shônen" (manga pour adolescent), fait preuve de variété. Au vu de ses anciens travaux, il est clair que Park Sung Woo a toujours sût convaincre en ce qui concerne ses dessins, mais là, il parvient à faire encore mieux.
Seules quelques pages suffisent pour immerger le lecteur dans l'univers de ce manga et faire en sorte de n'en ressortir qu'après l'ultime page de ce tome. L'histoire commence avec la présentation du héros, un jeune adulte ayant perdu sa mère alors qu'il n'était qu'un enfant, et ce, dans des circonstances étranges. Aujourd'hui, il rêve de réussite dans le monde du jeu vidéo et ses ambitions peuvent parfois le rendre désagréable, il apparaît dès lors très égoïste. Au cours d'une soirée, il va rencontrer la jeune Kuro et son petit chien. Kuro est une Mototsumitama, une gardienne de l'équilibre du monde. Le soir de sa rencontre avec Keita, elle est attaquée par un homme. Mêlé malgré lui dans le combat, Keita y perd son bras gauche. Cependant, celui-ci se réveillera avec un nouveau bras, que la petite Kuro lui aura greffé. Leur histoire peut alors commencer...
Dans le fond, l'histoire est très manichéenne avec les gentils d'un côté et les méchants de l'autre, mais l'humour et l'ambiance qui se dégage de ce manga parvient à faire oublier les quelques stéréotypes qui s'y trouvent. De plus, la trame qui se dessine petit à petit semble suffisamment originale et complexe pour tenir en haleine le lecteur pour encore quelques tomes.

La conclusion de

Kurokami est un seinen semblable à de nombreux shônen. Cependant, ce nouveau manga parvient à marquer la différence par rapport à la concurrence grâce à une histoire qui semble faire preuve d'un minimum d'originalité et d'un dessin d'une grande beauté.

Que faut-il en retenir ?

  • C'est très beau
  • C'est drôle
  • L'histoire semble assez originale

Que faut-il oublier ?

  • Un shônen de plus
  • C'est très manichéen

Acheter Kurokami en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kurokami sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kurokami

  • Voir la critique de Kurokami : Une recette qui marche !
    70

    Kurokami - Critique du manga par Lionel B.

    Une recette qui marche ! : La recette est la même : Prenez un héros qui n'en a pas l'air, ajoutez-y une gamine à l'allure frêle, mais qui possède une force s…

En savoir plus sur l'oeuvre Kurokami