75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Zombie Loan
Zombie Loan >

Critique du Manga : Zombie Loan

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 9 mars 2008 à 2033

Zombies pour ado

Le duo de dessinatrices Peach-Pit deviendrait-il le véritable rival du quatuor féminin qui compose le studio CLAMP ? En tout cas, c'est ce que laisse présager leur succès grandissant en France. Après Dears et Rozen Maiden, voici qu'arrive dans l'hexagone le troisième titre de ce binôme, Zombie-Loan.
Dans ce manga, il nous est raconté l'histoire de Michiru Kita, une jeune fille particulièrement timide et réservée qui verra sa vie basculée le jour où elle rencontrera Chika Akatsuki et Shito Tachibana, deux garçons rescapés miraculeusement d'un accident survenu six mois plus tôt. Ces deux lycéens portent un étrange anneau autour du coup que seule Michiru peut voir. C'est en leur dévoilant ceci qu'elle finira par apprendre que Akatsuki et Tachibana sont en fait des zombies traquant d'autres morts-vivants...
S'il s'agit d'un manga horrifique du fait qu'il est question de morts-vivants, Zombie-Loan reste avant tout un shônen, manga pour adolescent en raison de l'humour omniprésent et même de l'âge des différents protagonistes qui sont pour la plupart des lycéens. Il est vrai que le mélange des genres peut déranger et qu'un temps d'adaptation est nécessaire pour apprécier ce manga à sa juste valeur, mais au final il en ressort un titre assez original et plaisant à lire.
En revanche, le reproche du classicisme au niveau de la construction des personnages peut être fait. Surtout en ce qui concerne le duo Chika Akatsuki et Shito Tachibana qui n'est pas sans rappeler celui de Yuki Soma et Kyo Soma dans le manga Fruits Basket, dans lequel l'un était de tempérament plutôt posé, mais pouvait s'emporter facilement face à l'autre de nature plus dynamique et insensible. La comparaison pourrait même s'étendre au personnage principal de Zombie-Loan qui a des similitudes avec Tohru Honda. En effet, les deux héroïnes sont deux jeunes filles timides et réservées, spectatrices des chamailleries du duo masculin. Toutefois, la ressemblance s'arrête là et la différence reste notable surtout dans l'humour beaucoup plus glauque utilisé par le studio Peach-Pit.
"Décalé" est le mot qui me semble le plus approprié pour définir le style graphique de ce manga. En effet, le dessin s'inscrit dans la pure tradition des shônen avec des visages très ronds, des expressions exagérées, etc. Cela contraste avec le côté horrifique du titre. Au final, le dessin ne parvient pas à convaincre à cause d'un traitement trop minimaliste tant au niveau des personnages que des décors pour lesquels une sensation de vide se fait ressentir.

La conclusion de

Si Zombie-Loan peut dérouter au début, il s'avère un manga particulièrement amusant et prenant par la suite malgré un dessin qui déçoit un peu.

Que faut-il en retenir ?

  • Assez drôle
  • Le mélange des genres originale

Que faut-il oublier ?

  • Un dessin souvent trop simpliste
  • Déroutant au début

Acheter Zombie Loan en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Zombie Loan sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Zombie Loan

En savoir plus sur l'oeuvre Zombie Loan