75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Crimson Cross, jusqu'à ce que la mort nous sépare... >

Critique du Manga : Crimson Cross, jusqu'à ce que la mort nous sépare...

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 2 mars 2008 à 14:50

Van Helsing poursuit ses aventures en manga

Van Helsing est un personnage célèbre qui a vu le jour dans le roman de Bram Stoker intitulé Dracula paru en 1897. Depuis, ce chasseur de vampire a fait plusieurs apparitions tant dans le domaine du cinéma que celui de la bande dessinée. Dans Crimson Cross, il en est même le personnage principal.
Cependant, le héros de ce manga signé Sakae Maeda et Kyoko Negishi est bien différent de l'original. Ici, il ne s'agit pas de Abraham Van Helsing, mais de Karl Van Helsing. Il semblerait qu'il soit le fils du célèbre chasseur de vampire. Suivant les traces de son père, il fut vampirisé au cours d'une de ses traques. Devenu lui-même immortel, il poursuit sa chasse au vampire...
Ce one-shot est découpé en trois histoires. Trois histoires qui mettent en scène trois jeunes femmes bien différentes et sans liens directs. Toutefois, il subsiste une trame principale qui lie ces courtes histoires. Il s'agit à chaque fois de jeunes filles que Van Helsing va rencontrer durant sa traque. Tout au long de ce manga, il y aura un rapport entre ces femmes, Van Helsing et Eliot, le vampire poursuivit.
Bien différent de ce qui se fait d'habitude en manga, Crimson Cross s'avère plus mature que ce qu'il ne laisse paraître de par sa fin surprenante, son traitement, mais également son fond. En effet, du début jusqu'à la fin, dissimulées sous le thème de la vengeance, les notions de mort et d'immortalité sont souvent évoquées, tout comme celle de l'ennui. Trois sujets qui correspondent très bien à une histoire de vampire et qui donnent aux différents protagonistes une certaine valeur ajoutée.
Pour ce qui est du dessin de Kyoko Negishi, celui-ci fait preuve d'une très grande finesse et apparaît assez détaillé dans son ensemble. En revanche, le cadrage trop serré n'offre pas toujours une très bonne lisibilité dans l'action et certains dessins, bien que minimes, sont parfois incompréhensibles.

70

Bien différent du personnage de Bram Stoker, ce Van Helsing parvient tout de même à convaincre dans ce one shot vampirique dans lequel notre héros interférera dans le destin de trois jeunes femmes durant sa chasse au vampire.

Critique de publiée le 2 mars 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire de vampire dans la pure tradition
  • Le traitement de l'histoire
  • Une fin surprenante

Que faut-il oublier ?

  • Certains dessins incompréhensibles

Acheter Crimson Cross, jusqu'à ce que la mort nous sépare... en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Crimson Cross, jusqu'à ce que la mort nous sépare... sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !