75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Hypnos >

Critique du Film : Hypnos

Avis critique rédigé par Vincent L. le dimanche 24 février 2008 à 21:15

Très moyen...

Sorti sur le sol espagnol en 2004, Hypnos n'aura eu le droit, en France, qu'à une sortie direct-to-dvd quatre ans plus tard. Si ce genre de détail fait en général craindre le pire lorsque l'on parle de film hollywoodien, le fait qu'il s'agisse ici d'un petit film ibérique pouvait tout à fait justifier cette absence de sortie dans les salles obscures sans que l'on ait à imaginer le pire des nanars.


D'autant que le film commence plutôt bien : une mise en image classieuse, bien mise en valeur par une photographie très froide, contribue à donner au film une ambiance à la fois prenante et décalée. Tout juste peut-on regretter du réalisateur un abus d'effets visuels et sonores plutôt puéril, mais, ceci mis à part, les choses s'annoncent sous les meilleurs auspices.
Mais voilà, bien vite, le scénario tend à sombrer dans le pur n'importe quoi. L'histoire, terriblement mystérieuse, est construite comme un puzzle censé se calquer sur la folie ambiante de l'asile dans lequel se déroule le film ; et comme, bien entendu, dans l'esprit d'un scénariste, folie rime forcément avec n'importe quoi, le scénario devient de plus en plus obscur au fur et à mesure d'un film de plus en plus décousu.
Mais là où un cinéaste comme David Lynch arrive malgré tout à garder le cap, David Carreras lui, s'enfonce dans les méandres de son propre labyrinthe, y perdant le fil logique de son long-métrage et, par là même, perdant de façon de plus en plus irrémédiable le spectateur.

D'autant que l'histoire d'Hypnos est horriblement simple à deviner. Si ce n'était les diverses incohérences mises en place plus ou moins volontairement par le scénario, l'intrigue serait totalement déflorée dans les premières minutes du films.
Reste, au final, quelques petites choses qui sauvent le film du naufrage total : une interprétation correcte des comédiens, un très bon travail fait sur le son, une belle photographie et des décors en parfaite adéquation avec le scénario du film, bref, quelques petites touches qui nous rappellent régulièrement que l'on est pas dans un vulgaire téléfilm hollywood night.

30

Sous ses allures de film psychologique et profond, Hypnos n'est finalement qu'un banal thriller vaguement fantastique à l'histoire déjà vue des dizaines de fois. Si ce n'était la réussite technique du film, on pourrait se croire devant un simple téléfilm.

Critique de publiée le 24 février 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Techniquement irréprochable,
  • Interprétation correcte,
  • Un début intriguant.

Que faut-il oublier ?

  • Réalisation puérile et peu efficace,
  • Scénario décousu et incohérent,
  • Histoire anecdotique et bateau,
  • De plus en plus inintéressant.

Acheter Hypnos en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hypnos sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !