75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Claymore
Claymore >

Critique du Manga : Claymore

Avis critique rédigé par Lionel B. le mercredi 20 février 2008 à 1116

Mi-femme, mi-démon

Avec Claymore, Norihiro Yagi signe un nouveau manga d'héroïc-fantasy dans la lignée de Berserk. Cependant ce nouveau titre peut-il réussir à s'imposer face à l'oeuvre phare de Kentaro Miura ?
Dans un monde où les démons prennent l'apparence de véritables humains afin de mieux les dévorer, seuls certains individus sont capables de les repérer et de les éliminer. Ces personnes sont des femmes aux yeux d'argent qui ont absorbé en leur propre corps le sang et la chair des démons. Ces femmes ont dès lors développer des pouvoirs surnaturels. Elles sont connues sous le nom de "Claymore"...
Dans ce premier tome, nous découvrons l'univers de Claymore très rapidement avec l'apparition première de Raki, un des personnages principaux. Il est un jeune villageois vivant seul avec son frère aîné depuis que leurs parents ont été dévoré par un démon. C'est après la décision du chef du village de faire appelle à une Claymore afin d'éliminer le démon qui s'est infiltré dans le village et qui ne cesse de se nourrir de ses habitants, que le jeune Raki fera la connaissance de Claire. Claire est une Claymore, il s'agit plus précisément de l'héroïne de ce manga. Elle peut sembler froide aux premiers abords, mais cela cache autre chose... Elle a pour unique but d'éliminer les démons le plus rapidement possible, quitte à mettre sa propre vie en danger.
Au vu de ce premier volume, l'histoire semble dans le fond assez classique et très manichéenne avec les gentils humains face aux méchants démons. De plus, pour l'instant il ne s'agit que de courtes histoires où l'héroïne se voit attribuer la mission d'éliminer un démon. Cependant, ce tome nous donne la sensation de quelque chose de plus grand à venir dans les prochains numéro. Il est clair que l'auteur ne s'amuserait pas à enchaîner l'élimination des démons infiniment sans lasser le lecteur et qu'une trame principale se dégagera de plus en plus au fur et à mesure des tomes. Ici, il s'agit sûrement d'un tome introductif dans lequel sont présentés les personnages principaux de la série ainsi que l'univers de ce manga.
Pour ce qui est du dessin, Norihiro Yagi semble avoir un trait similaire à celui de Katsuhiro Otomo (le papa de Akira et de Dômu). En effet, le design des personnages masculin se rapproche du style du célèbre mangaka. Cela est surtout flagrant dans le design de Raki qui ressemble beaucoup à Tetsuo (Akira). Le trait est fin et les décors nombreux mais jamais surchargés. Au final, la lisibilité n'en est que meilleure, surtout lors des séquences de combats.

La conclusion de

Difficile d'évaluer ce titre après lecture du premier tome qui ne fait qu'introduire son univers et ses personnages principaux sans développer une véritable trame scénaristique. Pour l'heure, Claymore ne parvient donc pas à faire de l'ombre au désormais manga culte Berserk mais il reste à surveiller tant l'histoire peut devenir intéressante.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dessin
  • Les personnages principaux
  • L'univers

Que faut-il oublier ?

  • Pas de véritable trame scénaristique à l'issu de ce tome

Acheter Claymore en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Claymore sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+