75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Expéron
Expéron >

Critique du Roman : Expéron

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 17 février 2008 à 1623

Le choix de Sollow

"L'enfant se tenait assis, à l'extrémité de la table, l'air égaré. A l'évidence, les heures passées en salle d'attente n'avaient fait qu'accroître son désarroi..."
Annabel est obnubilée par la maternité. Elle désire un enfant plus que tout. Son mari Robert, scientifique de haute volée -l'inventeur du Fulguima- est sur le point de développer un peu plus son invention grâce au programme Expéron. Mais ce ne se fera pas sans le concours du jeune Neuf -Ange de son vrai prénom-, un jeune enfant incapable de communiquer par la parole. Comment concilier les intérêts du couple ?...
Les éditions Griffe d'encre donne une fois de plus la chance aux jeunes auteurs. Expéron est le premier roman d'Hélène Cruciani, ingénieur de formation mais pourtant très intéressée par les arts et le spectacle. Elle a même créé un spectacle pour enfants.
Ce qui est intéressant avec expéron, c'est que pour une fois, on aborde le thème de la maternité dans un futur plus ou moins proche. Ce qui l'est moins, c'est qu'on en parle un peu trop. Après tout, le titre laissait présager qu'on allait s'appesantir un peu plus sur le programme expéron, et donc sur le procédé mansheet, à savoir l'acquisition du savoir, des connaissances et de l'expérimentation d'un morceau de la vie de quelqu'un d'autre. Je pense qu'il y aurait eu matière à développer un peu plus. Mais après tout, peut-être ce roman était l'occasion de faire partager l'expérience de la grossesse à tout un chacun, avec l'humour, les difficultés du couple dans cette période particulière (et on y retrouve un peu du film neuf mois de Patrick Braoudé, dans ce roman), sauf que ça n'intéresse pas forcément le lecteur de science fiction un peu boutonneux et féru de hard-science ou de new space opera. Je parle du geek de base, en fait. On regrette aussi que les dialogues soient parfois artificiels, et que les personnages manquent de naturel. J'attends de lire un autre roman de Hélène Cruciani sur un tout autre thème, avec beaucoup moins de légèreté, pour véritablement me faire un jugement.
Ceci étant dit, c'est une jolie histoire, parfois cocasse, parfois rigolote. Expéron est l'occasion de passer un moment un peu plus léger entre un livre de Egan et un autre de Jeter.

La conclusion de

Premier roman de Hélène Cruciani, Expéron est un roman qui, sur un ton léger, traite d'un sujet plutôt sérieux: la grossesse pour un couple pas tout à fait sur la même longueur d'onde. Il a les défauts inhérents au premier roman qui devraient sûrement disparaître par la suite. Wait and see.

Acheter Expéron en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Expéron sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+