75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les Lames du Cardinal [2007], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le dimanche 16 décembre 2007 à 16h04

Rapières, Dragons et autres complications

1633, Louis XIII règne sur la France, mais Richelieu la gouverne. Le Cardinal est l’une des personnalités politiques les plus importantes du royaume français et l’une des plus craintes. Rien ne lui échappe, mais sa vie en est d’autant plus en danger. Face au royaume de France le Royaume d’Espagne est un des plus dangereux. Ce dernier est gouverné par des Dragons qui ont également la main mise sur de nombreux pays d’Europe. La France reste le dernier bastion a résisté devant l’invasion des Dragons. Mais la Loge Noire vielle et la France est menacée. C’est pour cela que le Cardinal Richelieu fait appel au Capitaine La Fargue, homme d’action au cœur vaillant qu’il y a de cela quelques années commandé encore les Lames du Cardinal. La Fargue devra donc contre toute attente réunir les lames pour déjouer les nombreux traquenards entrepris par les ennemis dragonesque de la couronne française. Les Lames du Cardinal est un formidable roman d’aventures où action et magie se mélangent magistralement. Les amateurs de récits de capes et d’épées du 19ème seront ravis ainsi que ceux de fantasy. Ce n’est pas la première fois que Pierre Pevel mélange avec savoir-faire ces deux genres puisqu’avec Les Ombres de Wielstadt et Les Masques de Wielstadt il rendait déjà hommage aux écrits d’Alexandre Dumas et plus particulièrement à son récit des Trois Mousquetaires. Les Ombres de Wielstadt ont d’ailleurs obtenu en 2002 Le Grand Prix de L’Imaginaire décerné chaque année durant les Utopiales de Nantes. Dans les Lames du Cardinal, cet hommage sera encore plus flagrant puisqu’il se déroulera en l’an 1633 durant le règne de Louis XIII dans une reconstitution typographique et sociale de la capitale française très réussie avec en plus des éléments de fantasy. Mais surtout des créatures, ajoutées avec subtilité par l’auteur, comme des Dragonnets, des Wyvernes et des Dracs faisant partie de la vie quotidienne du royaume de France au 17ème siècle. Les intrigues et les dénouements présents dans Les Lames du Cardinal seront totalement imprévisibles et interminables. Pierre Pevel sait envoûter la curiosité et la surprise du lecteur grâce à une multitude de changements en rapport avec les accointances politique des deux parties s’affrontant avec fougue. Nous serons toujours sur la brèche. Les personnages également et surtout les Lames qui forment une famille de guerriers assez délurés. Au sujet de leurs ennemis – et bien sûr des ennemis de la couronne de France – c’est assez vague comme je le disais plus haut beaucoup de retournements de situations nous feront changer d’avis à l’adresse de ces méchants composants le récit. Espionnage, trahisons, effroi seront monnaie courante dans les Lames du Cardinal. « À bout de souffle » est une phrase assez bien choisie pour décrire l’atmosphère du roman. L’action sera omniprésente et de plus celle-ci sera très violente. C’est à ce moment-là que l’effroi rentrera en jeu puisque nous aurons réellement peur pour nos personnages favoris, ceux qui composent Les Lames du Cardinal. Ces personnages seront continuellement menacés et entre deux eaux. Leur relation renfoncera notre attachement envers eux. Leurs échanges seront parfois teintés de rire, de tension et surtout de bravoure. Tous seront de fiers combattants à la rapière agile. Cependant, les - supposés - méchants auront également quelques choses d’attachants. Mais je n’en dirais pas plus puisqu’il vous faudra découvrir par vous même ces nombreux personnages – tous tonitruants – dans Les Lames du Cardinal. D'autre part, au gré des pages tournées nous croiserons des personnages tels qu’Athos, Rochefort ou M. de Tréville. Ces rencontres seront pour le lecteur avisé un réchauffement sentimental puisque si vous avez aimé lire les Trois Mousquetaires une nostalgie littéraire étreindra votre cœur.

La conclusion de à propos du Roman : Les Lames du Cardinal [2007]

Lucie M.
85

Les Lames du Cardinal est un somptueux roman d’aventures de capes et d’épées où le genre fantasy y est toujours le bienvenu. Ce roman est également un très bel hommage aux Trois Mousquetaires de Dumas. Pierre Pevel s’amuse à mettre en scène de nombreuses intrigues aux dénouements interminables et changeants où des personnages captivants font preuve d’un courage extraordinaire dans un Paris du 17e siècle mis en danger par des Dragons. Ce roman se lit d’une traite et même si il augure des nuits d’insomnie vous ne serait aucunement tentés de le reposer avant la fin.

Acheter le Roman Les Lames du Cardinal en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Lames du Cardinal sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Lames du Cardinal