75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Les Trois Singes
Les Trois Singes >

Critique de la Bande Dessinée : Les Trois Singes

Avis critique rédigé par Lucie M. le lundi 19 novembre 2007 à 1955

La Fin d’une série d’exception


C’est en 2004 que débutait une série d’exception publiée par les Humanoïdes Associés mélangeant espionnage et fantastique. Un projet créé par le scénariste Fabien Nury et illustré par le dessinateur John Cassadey.
Je suis légion est une histoire complexe d’espionnage qui se déroule durant la Seconde Guerre mondiale immisçant des faits historiques à des faits surnaturels. Le scénariste Fabien Nury réussit avec érudition ce mélange subtil qui ressemble à un jeu d’échec mortel. Ce scénario fut élaboré de son commencement jusqu’à sa conclusion dès le premier tome. Déjà à ce moment-là Fabien Nury savait déjà conclure son histoire !
Le point culminant de ce scénario est évidemment les faits et les figures historiques utilisées avec précision par Nury. L’utilisation de ces figures de l’espionnage, allemand comme le général Canaris et anglais, ancre fortement le récit dans un réalisme bienvenu positionnant en contrepartie l’existence surnaturelle de Vlad et de son frère Radu avec plus de poids. Bien que ces deux personnages ont réellement existé et dont un, l’éminent Vlad Tépes, fut utilisé par différents auteurs en la qualité de vampire. Principalement par Bram Stoker, dont celui-ci se servit de cette figure historique roumaine pour inventer le Comte Dracula.
La réussite de cette série tient également dans l’excellent coup de crayon de John Cassadey harmonieusement mis en avant par la colorisation de Laura Martin. Le traitement du dessin de Cassaday est toujours aussi réaliste. Les visages des protagonistes de cette histoire sont souvent graves et attentifs à l’action du récit et aux enjeux politiques qui en découlent. Souvent en gros plans leurs sombres expressions nous transpercent comme si nous étions en face d’un acteur en chair et en os. Une sensation que l’on a depuis le début de cette série puisque le traitement graphique de Cassadey est totalement cinématographique.

La conclusion de

La fin de cette série d’exception, publiée chez les Humano à partir de 2004, est d’une extrême complexité. Les enjeux des différents personnages, aboutissant à leur profit personnel, rajoutent à la précision du scénario de Fabien Nury une aura de complication scénaristique si inattendue que la lecture de ce troisième opus se fera très attentivement. Nous serons toujours aussi bluffés par le dessin de John Cassadey qui saura toujours mettre en avant son talent graphique en le rendant cinématographique. Je suis Légion est une remarquable série de BD à lire et à relire puisque au bout de plusieurs lectures celle-ci sera toujours aussi imprégnée d’un halo de précision historique et d’un dédale scénaristique fabuleux imaginer par Fabien Nury.

Acheter Les Trois Singes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Trois Singes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Je suis légion

En savoir plus sur l'oeuvre Je suis légion