75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Recueil de nouvelles : Radieux
Radieux >

Critique du Recueil de nouvelles : Radieux

Avis critique rédigé par Manu B. le jeudi 18 octobre 2007 à 1530

Radieux

"El Nido de ladrones (le Nid de Voleurs) occupe un territoire de forme vaguement elliptique situé à cheval sur la frontière entre la Colombie et le Pérou..."
Les éditions du Belial', après avoir publié le premier recueil des nouvelles de Greg Egan, axiomatique, poursuivent leur (excellente) initiative avec la parution de la suite des nouvelles de l'auteur australien: Radieux est enfin arrivé. Un troisième recueil paraîtra d'ailleurs en 2008. Ce recueil rassemble un peu moins de nouvelles qui, par ailleurs, sont plus longues. Une longueur qui est un gage de qualité quand on sait à quel point les romans de Egan sont globalement ce que l'auteur écrit de mieux. Neuf nouvelles, donc, où le genre se rapproche du polar SF, ce qui s'explique par l'écriture, dans la même période, à la fois des nouvelles et de son premier roman: isolation.
Paille au vent: Le héros est un détective chargé de retrouver dans El Nido de Ladrones, entre la Colombie et le Perou, un certain Guillermo Largo, un scientifique de génie avec des intentions malheureusement malsaines. Or El Nido est une zone de l'Amazonie échappant à toute tentative d'amadouement, dans la mesure où c'est une sorte d'assemblage génétiquement modifié de flore et de faune, capable de se défendre contre toute agression humaine. Malgré toutes leurs tentatives, les hommes échouent à maîtriser ce milieu. Il en devient du coup le repère des criminels les plus recherchés au monde. Et notre héros doit le retrouver grâce à ce seul indice, un extrait d'au coeur des ténèbres de Joseph Conrad: "nulle crainte ne tient contre la faim, nulle patience n'en viendrait à bout, le dégoût n'existe tout simplement pas en sa présence; et quant à la superstition, aux croyances, à ce qu'il vous plait de nommer principes, ils sont bien moins que paille au vent" Au delà du produit fascinant de la génétique, Egan s'interroge sur les conséquences catastrophiques du génie génétique.
Eve mitochondriale: Le narrateur est un des grands artisans de la guerre de l'ancêtre. Attiré par Lena, aux lubies plus que discutables, il va se retrouver entraîner dans un tourbillon irréversible et planétaire. La question est de savoir de quelle branche génétique du grand arbre l'on provient. Grâce à l'analyse nucléaire de l'ADN, les Enfants d'Eve se réclame de la plus ancienne Homo Sapiens, découverte jusque là. Si le développement de cette nouvelle est bien maîtrisé, l'idée de base n'est finalement pas si intéressante. Du sous-Egan.
Radieux: Ici, encore, le narrateur est génétiquement modifié, de façon à produire des toxines pouvant être mortelles pour autrui. La problématique repose sur: "un théorème mathématique ne devient vrai que lorsqu'un système physique le met avec succès à l'épreuve: quand le comportement du dispositif dépend d'une manière ou d'une autre de la vérité ou de la fausseté de la proposition". Egan s'interroge sur les relations entre mathématiques et leur application concrète, du moins applicable et vérifiable par rapport à un système en particulier. "La vérité est déterminée localement" et "tout dépend de l'ordre dans lequel les théorèmes sont testés". C'est tout un questionnement sur la discontinuité mathématique aléatoire et arithmétique non traditionnelle, pour des nombres énormes (et donc non humainement applicables) mais non infinis, sur lequel repose l'intrigue de cette nouvelle. C'est à la fois vertigineux pour le spécialiste et peut-être inintéressant pour le non-initié. En tout cas, d'une grand originalité.
Monsieur Volition: Un homme agresse un autre dans une ruelle sombre en pleine nuit. Il lui dérobe son cache et décide, avant de le revendre au noir, de le tester. Egan est un auteur fabuleux dans la mesure où il transcende les sciences dures, comme la mécanique quantique, mais aussi d'autres domaines pontus telle la science cognitive. Dans cette nouvelle, il explore les théories de la conscience de Minsky et Dennett sur le moi qui choisit, sur la notion de libre arbitre et de conscience. Très intéressant et très bien écrit.
Cocon: Une explosion se produit dans un des laboratoires de Bioplus International, spécialisé dans la fabrication de produits pharmaceutiques. Un détective est dépêché sur place. Catherine Mendelson, une ancienne employée, est presque tout de suite soupçonnée. Egan retombe parfois dans ses travers, notamment lorsqu'il traite des problèmes de société, domaine qu'il maîtrise évidemment beaucoup moins. Le résultat est banal, dans une intrigue qui ne casse pas trois pattes à un canard. C'est le aussi du sous-Egan.
Vif Argent: Une pandémie appelée vif-argent, aussi nommée sclérodermie fibreuse virale généralisée, provoquant une production massive de collagène sous cutané, est à l'oeuvre. La narratrice est envoyée sur place pour enquêter sur les Evénements de villages, à la recherche d'indices sur le sentier du bonheur. C'est une nouvelle sur le thème habituel des pandémies, sauf que Egan y inclue une notion de spiritualité. Pas exceptionnelle en soi, sa lecture en est par contre très agréable.
Des raisons d'être heureux: On découvre à un jeune garçon une tumeur médulloblastome au cerveau. Le seul traitement qu'il reçoit anéantit quasiment une substance appelée leu-enképhaline, provoquant toutes les sensations de plaisir. Imaginez sa vie, alors triste et morne. Son seul espoir, s'il lui en reste est une greffe neurale à base de mousse de polymère. Les conséquences en feront un être à part. Qui a dit que l'écriture de Egan était dénuée de sentiments ? Cette nouvelle montre à quel point l'auteur peut provoquer de l'émotion.
Notre dame de Tchernobyl: Luciano Masini est riche. Très riche. Il recherche une icône d'Ukraine, pour laquelle il donnerait presque tout. Un enquêteur est envoyé et commence à pister le coursier, Gianna de Angelis, chargée de ramener la statuette à Luciano. Sauf que l'Eglise Veritable semble être de la partie. A l'instar de Des raisons d'être heureux, Egan surprend par cette nouvelle pleine d'émotion.
Plongée de Planck: C'est pendant que Gisela joue avec les diagrammes de Feynmann sur Cartan qu'elle est dérangée par deux "intrus" arrivant d'Athena. Elle et quatre autres scientifiques sont sur Cartan en orbite autour de Chandrasekhar, un trou noir, pour en étudier la structure, dans l'espace-temps. L'étude porte sur les mystères du trou noir, "un siècle après Sakharov, basé sur le travail de Penrose, Smolin et Rovelli, un modèle qui voyait l'espace temps comme la somme quantique de tous les réseaux possibles des lignes d'univers des particules avec un temps classique émergeant du nombre d'intersections le long d'une branche donnée de l'ensemble." Les cinq scientifiques veulent aller dans le trou noir, par le biais de leurs clones, et effectuer la plongée de Planck. Or, Cordelia et son père sont venus en touristes. Du moins officiellement. C'est dans ce genre de nouvelle qu'éclate tout le talent de vulgarisateur de la physique quantique de Egan, quand bien même cela reste de haute volée, et dont il est nécessaire de dégrossir les notions. Voir à ce propos http://gregegan.customer.netspace.net.au/PLANCK/Complete/Planck.html qui décrypte un peu les notions qu'il utilise en mécanique quantique. Cet article est clair et vulgarisé, les concepts d'horizon événementiel d'un trou noir, les lois de l'espace et du temps, n'auront plus de secret. Dans la plongée de PLanck, Egan nous convie à plonger au centre du trou noir, qui lui-même se trouve dans l'avenir. On y apprend que l'intérieur du trou noir n'est pas une sphère mais "une coque sphérique dont l'histoire est transformée en espace", que "la charge et les autres nombres quantiques génèrent une sorte d'angle entre les lignes d'univers des réseaux." Bref, que du bonheur.

La conclusion de

Radieux est, à l'instar de Axiomatique, le recueil idéal pour l'amateur de hard-science. Mais pas toujours. Et pas seulement.

Acheter Radieux en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Radieux sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+