75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : Les Simpsons- le film (BO-OST-score)
Les Simpsons- le film (BO-OST-score) >

Critique du Musique : Les Simpsons- le film (BO-OST-score)

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 29 juillet 2007 à 1449

Spiderpig ! Spiderpig !

Hans Zimmer est le compositeur de l'imaginaire du moment. Après avoir composé les scores de Da Vinci Code et de Pirates des caraïbes 2 l'année dernière, parmi les gros blockbusters annuels, et ceux de Pirates de Caraïbes 3 en 2007, le voici de nouveau pour ce qui s'annonce comme un carton estival.
Alors ça y est, les Simpsons ont été exportés sur grand écran. Homer, Marge, Bart, Lisa, Maggie et tous les autres Barney, Krusty le Clown, les Flanders, Burns, Skinner -et j'en passe- vont enfin goûter aux joies du box office cinématographique ! On pourrait dire... enfin! Et surtout, ça nous donne un petit air frais dans l'ouragan des blockbusters (Transformers, Harry Potter, les quatre fantastiques et le surfeur d'argent) qui ne sont ne sont que des busters, en fin de compte.
Hans Zimmer a été choisi pour composer la BO, choix discutable quand on sait que Alf Clausen est celui qui a composé celle de la série depuis le début, soit pas loin de vingt ans. Le score commence donc avec l'invariable générique de la série (composé par un certain Danny Elfman), que Zimmer a voulu ne pas trop déflorer, grand bien lui en a pris, avec the Simpsons theme (orchestral version). Puis vient trapped like carrots, , étonnant et détonnant dans un contexte "Simpsonnien", en crescendo, annonçant l'atmosphère à venir, un peu éloignée de la série.
Puis c'est l'innovation avec cet morceau endiablé de release the hound, très rock des années 60-70 et très rythmé, avec ce vieux son de guitare, un thème qui aurait pu se trouver dans la BO de Pulp fiction, par exemple. Retour au classique avec le morceau suivant, clap for alaska, où les cordes jouent avec les choeurs dans un moment peut-être plus dramatique, suivi dans la lignée de What's an epiphany, reprenant le thème connu des Simpsons avec les cuivres et réarrangé, tout comme thank you boob, étonnamment lyrique. You doomed us all again dont la première partie est un joli morceau, un duo piano-hautbois rondement mené, est une ballade digne de figurer dans un des Zelda. Puis tout s'emballe avec la fin de ce morceau, lead not to read et why does everything I whip leave me, avec une explosion des percussions, des cordes et des cuivres.
Petit moment 50's très rigolo avec Bart's doodle et retour au thème principal avec le très rythmique worlds fattest fertilizer qui nous replonge dans l'univers connu de la série. Enfin, la vraie réussite est ce spiderpig où le choeur mixte fait la part belle aux sopranos, puis alto, pour être repris par les ténors et basses. Magnifique ! On aurait aimé l'extrait chanté par Homer himself mais ne boudons pas notre plaisir.
Faute de goût en fin de score avec recklessely impulsive, avec cette boîte à rythme et un remix qui contraste horriblement avec le reste de la BO. Jamais on n'avait conclu aussi mal une bande originale !

La conclusion de

Ce score n'est pas parmi les plus grandes réussites du compositeur. Néanmoins, il arrive à donner, sur grand écran, une BO cohérente avec la celle de la série télévisée, malgré un final raté. C'est déjà ça.

Acheter Les Simpsons- le film (BO-OST-score) en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Simpsons- le film (BO-OST-score) sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Simpson

En savoir plus sur l'oeuvre Les Simpson