75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Days
Days >

Critique du Roman : Days

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 3 juillet 2007 à 0926

A lire absolument !

Edifiant. C'est le mot qui vient à l'esprit quand on referme ce livre surprenant, qui nous raconte une journée dans le premier (et sans doute le plus beau) gigastore du monde... Situé à une époque indéterminée (un futur très proche), il suit les destins entrecroisés, heure par heure, presque minute par minute, de plusieurs personnes pendant toute une journée.

Il y a Frank, l'agent de sécurité, Linda, la nouvelle cliente, la responsable du rayon Livres, en guerre contre le rayon Informatique voisin, et Sonny, le septième et dernier fils de Septimus Days, le fondateur de Days, le premier (et sans doute plus beau) gigastore du monde.

Days, c'est un magasin où tout ce qui peut se trouver peut être vendu. Haut de sept étages faisant chacun 14 mètres de haut, il forme un carré de 2 km de coté. Pour y pénétrer, il faut avoir un précieux sésame : une carte de client "Days". Sinon, on reste à la porte, condamné à regarder les vitrines magnifiques, avec leurs mannequins vivants vantant les produits du magasin.

Days, c'est le chiffre 7. Les sept fils de Septimus. Les sept jours de la semaine. Les sept étages du bâtiment. Les sept types de cartes client. Et bien d'autres...

La description du magasin, véritable personnage en lui-même, nous fait penser à un gigantesque animal, endormi la nuit mais fourmillant d'activité le jour, allant jusqu'aux meurtres. Si, comme moi, vous lisez un jour ce livre dans les transports en commun avant de débarquer dans un grand centre commercial, cela risque de vous faire une drôle d'impression ! Le style sans concession de l'auteur nous révèle les pires travers de la société de consommation, les achats compulsifs, les techniques de marketing, la valeur du standing pour un individu, ou au contraire sa progressive dilution dans le moule de l'invisibilité... Et, omniprésente, la folie.

La conclusion de

On retrouve dans ce roman pourtant des plus actuels l'ambiance des grands maîtres de la SF de la deuxième moitié du siècle dernier : Dick, Bradbury, Asimov et les autres. Une verve à la fois piquante et désabusée, une critique sans merci de la société en devenir. Et la fin est de celle qui vous laisse songeur, et à laquelle vous risquer de penser encore longtemps après avoir refermé la dernière page. Rarement le destin tragique d'un personnage m'aura autant émue, et pourtant, celui-ci partait avec un fort handicap... Le coup de coeur du moment !

Que faut-il en retenir ?

  • l'ambiance
  • la description du magasin

Que faut-il oublier ?

  • risque de vous mettre le bourdon !

Acheter Days en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Days sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+