75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Walking Dead : Passé Décomposé #1 [2005], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 17 juin 2007 à 09h25

Déjà culte !

Allez j’y vais fissa ! Walking Dead sera pour moi la grande surprise de cette année, mon coup du cœur du mois de juin ! Mais pourquoi ? À moi de développer pour vous faire comprendre que cette bande dessinée est indispensable !
Rick et Shane sont tous deux policiers. Durant une opération de police où les deux agents doivent intercepter un évadé de la prison du comté de Grant, Rick se fait tirer dessus et tombe dans le coma. Quand il se réveille, il est complètement désorienté et semble seul dans l’hôpital. Il va mettre peu de temps pour comprendre que le lieu est infecté de morts-vivants. Que s’est-il passé ? Sa famille et ses amis ont-ils survécu ? Le gouvernement est-il toujours là et si oui, peut-il encore intervenir ?
Je vois d’ici des réactions, me disant que les Zombies ce n’est pas nouveau, que des histoires comme celle-ci semblent déjà vues mille fois, et que cela semble du gros pompage de diverses influences telles que la nuit des morts-vivants, 28 jours plus tard, Zombie, etc. La réponse est oui bien évidemment ! Mais l'approche reste différente et le support aussi. Robert Kirkman rend hommage à toutes cses œuvres tout en profitant de deux éléments que le cinéma de genre ne peut pas s’offrir : du temps pour raconter et faire évoluer les personnages. Puis une non compromission avec la grande audience. Robert Kirkman raconte son histoire comme une grande épopée, celle de Rick, sur son évolution ainsi que celle de son entourage. Le suspense est haletant, les personnages plus vrais que nature et les morts-vivants plus intrigants que jamais. Les situations de mêmes que les réactions ne sont jamais prévisibles, et tourner une page pour passer à la suivante devient une nécessité. Robert Kirkman ne raconte pas une histoire à prétexte au gore, mais n’évite pas les grands moments macabres et saignants qui raviront tous les fans de dépeçage.


Le dessin est signé en grande partie par Tony Moore puis remplacé par Charlie Adlard par la suite (allez comprendre pourquoi ?). Il y a peu de différences entre les deux styles, même si Tomy Moore (qui signe la grosse partie de ce premier acte) apporte peut-être un peu plus de détails et d’expressions à ses personnages. Mais la différence est minime et dans les deux cas le dessin et les tramages de noir et de blanc apportent énormément à l’ambiance et amène un hommage assez évident à la nuit des morts-vivants de George A. Romero.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Walking Dead : Passé Décomposé #1 [2005]

Richard B.
95

Déjà publié chez Semic (mais jamais sans sa suite), Walking Dead revient chez Delcourt pour un grand moment de lecture dévorante. Ce premier tome qui reprend les 6 premiers numéros Us et le Image holyday spécial de 2005 est tout simplement scotchant du début à la fin. Même, une fois terminé on y repense et on revient sur l’album pour se remettre encore des passages en tête. Je ne connaissais pas cette série de l’éditeur américain Image, j’avoue être très heureux de l’avoir découverte. Pour le coup j’enchaîne sur la suite… Miam !

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Walking Dead