75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le maître des couteaux
Le maître des couteaux >

Critique de la Bande Dessinée : Le maître des couteaux

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 8 mai 2007 à 1209

Ils ne sont pas seuls !

Voici la suite du premier tome de "Seuls", qui avait reçu l’année dernière deux récompenses : prix jeunesse 9-12 ans à Angoulême, et le grand prix des lecteurs du journal de Mickey. En ce qui me concerne, ce premier tome m’avait amusé, mais pas vraiment enthousiasmé. Le deuxième tome fut donc une bonne surprise !
Dans cette suite, notre groupe de jeunes gens va découvrir qu’ils ne sont pas totalement les derniers. La ville est quasiment déserte. Désormais on y voit surtout quelques animaux, issus du Zoo, qui se sont réapproprié les rues. Yvan, Leïla, Camille, Terry et Dodji commencent à bien maîtriser la situation. Du moins Dodji et Leïla qui sont plus matures et assument le gros des tâches. Mais les préparations sont longues avant de partir à la recherche des adultes. Sur le long terme, l’entente sera-t-elle toujours le même ? Et à qui appartient cette silhouette mystérieuse qui aime jouer du couteau ?
Fabien Vehlmann avec ce deuxième tome dépasse la simple bande dessinée enfantine, pour livrer une histoire bien plus complexe, ou rentre en jeux le débat sur les armes et l’alcool dans les mains d’enfants. Ce deuxième volet, beaucoup plus psychologie, n’oublie pas les notes d’humour en particulier avec le jeune Terry. La force de Fabien Vehlmann est de ne pas oublier qu’il s’adresse avant tout à des jeunes. Du coup, quand il met de l’alcool dans les mains d’Yvan et que ce dernier s’amuse avec le Smith & Wesson de son père, tout est mis en place avec subtilité et sans lourdeur.


Un autre des éléments surpassant de loin les attentes, est le personnage du maître des couteaux. Loin d’être un Michael Myers tout droit sorti d’Halloween, ce personnage va se révéler bien plus complexe et moins prévisible que prévu. La révélation finale, à ce titre, est très bien conçue.
Concernant le dessin de Bruno Gazzotti : pas grand-chose à dire. Le trait est clair, propre et devrait enthousiasmer les plus jeunes, comme les plus vieux. Le trait est bien entendu très franco-belge, ce qui permet des expressions nettes et donc communicatives. Inversement, le dessin ne révélera pas particulièrement de surprises, mais ce n’est pas vraiment essentiel dans ce type de bande dessinée.

La conclusion de

Un album bon enfant, agréable à la lecture, bien rythmé puis assez drôle. Ce deuxième tome fait beaucoup mieux que le premier en particulier en approfondissant les personnages. Ce n’est pas le dernier tome et on espère que les suites prendront la même route

Acheter Le maître des couteaux en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le maître des couteaux sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Seuls

En savoir plus sur l'oeuvre Seuls