75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Hell Wars >

Critique du Jeu Vidéo : Hell Wars

Avis critique rédigé par Nicolas R. le jeudi 3 mai 2007 à 13:15

L'analgésique des FPS.

Il y a quelques années déjà, Painkiller avait fait sensation sur PC et avez remporté l'adhésion d'un grand nombre de joueur voulant un FPS ultra rapide et brutal. Grâce à ses qualités, il avait même été choisi pour des tournois prestigieux comme la CPL. Mais il a fallu un temps infini pour qu'il soit enfin adapté sur XBox, ayant été repoussé maintes fois. Malgré cette longue attente, la conversion tient ses promesses et permet enfin aux gamers consoles de s'essayer à ce monstre de fun. Au niveau de l'histoire, vous incarnez Daniel Garner, un humain mort dans un accident de voiture et qui se retrouve entre l'enfer et le paradis, devant lutter pour détruire les généraux de Lucifer afin de gagner sa rédemption. Cette version est en fait un best of du jeu d'origine et de son extension Battle Out of Hell, dommage que tous les niveaux ne soient pas disponibles.
Vous partez donc en guerre contre une multitude de créatures sorties des tréfonds de l'enfer, et vous aurez à disposition un nombre d'armes qui peut paraître limité au premier abord mais qui disposent chacune de plusieurs utilisations. Par exemple, la mitrailleuse rotative est également un lance-roquettes, etc. Le Painkiller étant lui aussi une arme, mais orienté pour le corps à corps avec sa fonction principale, il peut toutefois devenir redoutable à courte distance, avec 2 autres fonctions. Il faut aussi mentionner le fameux lance-pieux qui pourrait être bien utile à Buffy ou Van Helsing, et qui permet donc de planter vos adversaires aux murs (grâce au moteur physique HAVOC), mais également de leur envoyer des grenades. Le jeu propose donc pas mal de possibilités au niveau des armes, renforçant la force de son gameplay très précis mais qui peut choquer les personnes habitués à devoir fournir moins d'efforts sur un pad console. En effet, vous avez intérêt à être d'une précision d'enfer pour vous sortir des batailles colossales qui vous attendent tout au long d'une vingtaine de niveaux. Un élèment étonnant est à préciser à propos des niveaux du jeu car ils correspondent tous à un environnement particulier, un univers bien isolé des autres avec ses propres monstres et sa propre ambiance. Cela va du classique cimetière au palais des milles et une nuits, en passant par une base militaire abritant un OVNI, ou encore un asile de fou. Vous traverserez également l'Allemagne Nazi version démon de l'enfer, et le dernier niveau du jeu vous fera traverser tous les grands conflits et guerres à travers les âges, le tout en version figée dans le temps, un grand moment !! Le tout en devant détruire les généraux de Lucifer qui sont des monstres d'une taille hallucinante et qui feront passer ceux de Serious Sam pour de petits gnomes placides. Le gameplay finalement assez classique est agrémenté par quelques trouvailles, comme le fait de se transformer en démon après avoir ramassé 33 âmes (récupérées sur le cadavre de vos victimes) afin de détruire toujours plus. Vous aurez également l'occasion de délivrer des cartes de tarots en réussissant certains objectifs durant les missions, et qui vont donneront des pouvoirs supplémentaires en les sélectionnant avant de débuter un niveau. Les plus rares ne pouvant être délivrées qu'en niveau de difficulté maximum, le Trauma, qui représente un bon challenge.
En ce qui concerne les modes multi-joueurs, vous aurez là aussi de quoi faire, car en plus des modes classiques Deathmatch, Team Deathmatch ou encore Capture The Flag, vous pourrez vous essayer à quelques nouveautés comme le Voosh, un mode dans lequel chaque joueur utilise la même arme durant un certain temps, le jeu changeant l'équipement de tous les joueurs au même moment pour une autre arme. Vous pourrez bien sûr vous y essayer sur le Live et également en réseau local. Très fun, ces différents modes devraient vous occuper un bout de temps.

88

Décidèment console reine du FPS, la XBox nous livre une conversion de Painkiller, qui malgré quelques petits bugs et saccades (seulement en solo), nous permet d'apprécier à sa juste valeur cet excellent défouloir dans le style des vieux FPS tels que Doom, l'important ici n'étant pas un scénario très développé mais bien une action soutenue, très rapide et violente, qui ne vous laisse pas de répit. Son seul vrai défaut est d'être arrivé sur la fin de vie de la console, et donc n'aura pas touché beaucoup de joueurs ayant déjà migrés vers la 360.

Critique de publiée le 3 mai 2007.

Que faut-il en retenir ?

  • Chaque mission à son propre univers
  • Les armes
  • La rapidité de l'action
  • La musique (du metal of course)
  • Durée de vie illimitée en multi

Que faut-il oublier ?

  • Les bugs et autres saccades, parfois assez agaçantes
  • Finalement assez court en solo, même si les modes de difficultés permettent d'y revenir
  • La transformation en démon s'obtient souvent lorsque vous avez déjà bien rasé les lignes ennemis

Acheter Hell Wars en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hell Wars sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !