75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La légion de  l'espace
La légion de l'espace >

Critique du Roman : La légion de l'espace

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 1 mai 2007 à 1833

Du bon vieux space opera à Papa

"- Eh bien docteur, quel est votre verdict? Il se redressa sur son séant, le drap de la table d'examen enroulé autour de sa silhouette maigre et voûtée, et ordonna à mon infirmière de lui rapporter ses vêtements..."
Dans un futur où l'homme a franchi les espaces séparant la Terre des autres planètes de notre système solaire, les hommes vivent dans une relative tranquillité. D'autant que sa force d'Elite, la Légion de l'Espace veille sur eux. Au cas où une menace venue de la galaxie viendrait troubler la paix relative. Or, des expéditions ont été envoyées, notamment vers l'Etoile de Barnard où très peu en sont revenus, dont la plupart sont devenus fous. Eric Ulnar est revenu sans avoir perdu la tête, Eric de la fameuse famille Ulnar qui a historiquement transcendé les hommes et les a poussé vers les étoiles. John Star, cousin éloigné d'Eric se voit confié une mission particulière et vitale pour l'humanité, dont il partage la tâche avec son parent: protéger une arme essentielle à la défense du système solaire...
Jack Williamson est décédé il y a peu de temps, si bien qu'on reparle de lui, grand artisan de la SF d'hier, ce qui est l'occasion de découvrir ou redécouvrir une littérature SF qui, avouons-le, a vieilli. Son roman le plus connu est plus noir que vous ne le pensez, écrit en 1948, et qui n'a pas de rapport avec ce qui va suivre. La légion de l'espace est le premier roman de la trilogie ceux de la légion, parue en un tome au Belial' en 2004, et rééditée dans la collection Folio SF en trois romans. Vont donc suivre les cométaires et seul contre la légion.
Toujours est-il que la légion de l'espace fait partie des grands classiques du space opera, Jack Williamson faisant partie de l'âge d'or de la SF, ce que certains maintenant dédaignent au nom d'une SF quelque peu elitiste. On ne vous cachera pas que ça a vraiment vieilli mais qu'il est parfois plaisant et passionnant de se replonger dans de tels romans à l'intrigue presque simple, manichéenne, où les héros viennent au secours des héroines, prisonnières des méchants aliens, dont l'aspect repoussant provoque une terreur qui vous paralyse sur place. On sait pratiquement dès le départ qui va gagner. Mais là n'est pas le but de la lecture de ce roman. Il en faut aussi (ou surtout) pour le divertissement et le dépaysement. Ce que remplit complètement et parfaitement la fonction de ce roman. Outre un début au style assez pauvre, le développement laisse apparaître quelques passages où Jack Williamson se lâche question style. On ne pourra également pas lui reprocher d'être avare en rebondissements ni actions héroïques. Tant et si bien que ce roman se dévore en quelques heures seulement. Et on en redemande. Un roman à ranger à côté de certains de vos Alfred Van Vogt, Robert Heinlein et Frederik Pohl. Tout un programme !

La conclusion de

Ecrit en 1934, la légion de l'espace est un des romans précurseurs du genre space opera. Il a pris un bon coup de vieux mais on passera un bon moment avec les aventures de John Star.

Acheter La légion de l'espace en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La légion de l'espace sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Ceux de la légion

En savoir plus sur l'oeuvre Ceux de la légion