75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Une guerre victorieuse et brève #3 [2001], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le lundi 23 avril 2007 à 17h41

Assez déçue...

Dans ce troisième opus des aventures d'Honor Harrington, nous retrouvons notre héroïne convalescente sur sa planète natale, mais brûlant déjà de regagner l'espace. Son souhait va être exhaucé, puis qu'elle est nommée commandante du Victoire, le plus gros (et plus récent, puisqu'il n'est même pas encore terminé) bâtiment de Manticore. Pendant ce temps, les Havriens complotent toujours. Pour détourner l'attention du peuple, qui s'échauffe dangereusement, le président de la République de Havre décide de lancer enfin l'offensive contre Manticore. Une guerre victorieuse et brève lui permettrait ainsi de focaliser l'opinion publique sur d'autres sujets que le pouvoir d'achat et les libertés individuelles...
On prend les mêmes, et on recommence, pourrait-on dire. Ceux qui n'ont pas aimé l'aspect militariste et les longues explications techniques des précédents tomes sont fortement invités à passer leur chemin, car c'est la même chose, en plus soutenu, au point qu'on est parfois tenté de sauter des passages entiers (ce que j'avoue sans vergogne avoir fait pour le dernier chapitre, qui ne concerne pas l'histoire et est juste un résumé de technologie). On voit avec plaisir Honor se "féminiser" un peu (mais les personnages féminins ne sont pas le fort de l'auteur, et cela reste donc de façon assez convenue), mais à part ça, et malgré la réapparition du détestable Pavel Young, on ne peut pas vraiment dire qu'il se passe grand chose... Des batailles, oui, de la stratégie militaire, oui, quelques jolies scènes plus intimes, mais ça s'arrête malheureusement là...

La conclusion de à propos du Roman : Une guerre victorieuse et brève #3 [2001]

Lujayne M.
51

Une assez grosse déception, donc, que ce troisième volet des aventures de notre militaire de l'espace. Beaucoup trop de technique et de combats spatiaux, et une dimension psychologique, des interactions entre les personnages pratiquements inexistants. Cela se lit, donc (même si on a envie de lire en diagonale certains passages), il y a des avancements probablement importants pour la suite de l'histoire, mais dans l'ensemble, on sature un peu par moments...

Que faut-il en retenir ?

  • Honor se féminise
  • Pavel Young

Que faut-il oublier ?

  • trop, trop, trop de techno et de batailles spatiales !

Acheter le Roman Une guerre victorieuse et brève en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Une guerre victorieuse et brève sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Honor Harrington