75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Aube et Crépuscule
Aube et Crépuscule >

Critique de la Bande Dessinée : Aube et Crépuscule

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 15 avril 2007 à 1500

Un nouveau légendaire ?

Les Dieux Aube et crépuscules, se sont accaparés de deux corps afin de faire un petit tour à Alysia et remonter les bretelles aux Alysiens. Avouant une part de responsabilité dans le fait que tous sont redevenus jeunes, Aube et crépuscules laissent 2 semaines aux légendaires pour inverser les effets de l’accident Jovénia. Passer le délai, ils estimeront que ce monde n’est plus digne d’exister et le feront disparaître. Dans cette quête va se rajouter une sixième Légendaire.
Ce septième volume en apportant un nouveau personnage aux Légendaires procure un petit coup de fraîcheur à la série, et permet aussi de mettre un peu de piment dans les relations de l’équipe. Le nouveau personnage est une fille nommée Shun-Day. Autant dire que cette demoiselle de l’école Ninja Kelbokuto ne manque pas de caractère, et sait ne pas se faire discrète quand il le faut ! Elle intrigue autant qu’elle amuse, et autorise à l’album de très bonnes séquences. L’intrigue, qui ne manque pas d’action, donne aussi l’opportunité à Gryf de se développer et d’occuper une bonne part de cette première partie. Globalement l’humour est plutôt infantile, mais très communicatif ; surtout que de tome en tome on s’est familiarisé avec l’équipe.


Côté dessin Patrick Sobral a pris sa vitesse de croisière et mène tranquillement sa barque. Il offre ainsi à ses lecteurs des personnages toujours aussi expressifs et colorés. Le dessinateur fait preuve aussi d’un grand dynamisme et savoir-faire lors des scènes d’actions. Nous savons que Patrick Sobral n’est pas fan de décors, et force est de constater qu’en effet, l’auteur les évite le plus possible (il faut dire aussi qu’il livre 2 bandes dessinées par an).

La conclusion de

Une nouvelle aventure procurant une lecture très agréable. Dans cet album, il est question aussi d’un sixième légendaire ; un nouveau personnage très attachant, avec un sale caractère, mais du genre qu’on aime. Un bon divertissement qui devrait satisfaire un grand nombre de fans de la série.

Acheter Aube et Crépuscule en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aube et Crépuscule sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Légendaires

En savoir plus sur l'oeuvre Les Légendaires