75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le 32 juillet
Le 32 juillet >

Critique du Roman : Le 32 juillet

Avis critique rédigé par Manu B. le vendredi 13 avril 2007 à 0808

Le 32 juillet

« Le train s’arrêta en gare d’Avignon à 21 heures. Je pliai en hâte le journal qui m’avait tenu compagnie, et l’abandonnai sur le siège. La courroie de ma petite sacoche de voyage sur l’épaule, je descendis parmi les rares voyageurs… »
Que faire lorsque l'on est un espion pour recueillir des informations vitales d'un savant dont le savoir scientifique vous dépasse ? Comment réagir lorsque l'on constate que ce dernier vient de disparaître dans un univers d'où s'échappe une lumière verte ? On plonge la tête la première et advienne que pourra...
Kurt Steiner est aussi Kurt Dupont, mais André Ruellan à la ville. Il a écrit plus d'une vingtaine de romans entre 1955 et 1960, notamment pour la collection Fleuve Noir Anticipation, et a écrit sporadiquement depuis. Son roman le plus connu et le plus réussi reste le disque rayé, sur le voyage dans le temps et l'espace.
Pour ce qui est du voyage dans les mondes parallèles, le 32 juillet nous raconte l'histoire de cet espion aux bonnes notions scientifiques dont la mission est de récupérer les données de ce savant. Le monde bascule lorsque ces deux là se retrouvent dans un monde où le temps semble ne pas passer. Mais en plus de cet aspect temporel des plus mineurs, on se rend compte que le danger de se retrouver dans un univers étrange vient d'un endroit bien particulier: la ville. Car la ville est vivante.
On a l'impression de faire le voyage fantastique dans un organisme où tout est surdimensionné, sauf que ce n'est pas vous qui avez rétréci, mis l'organisme à l'intérieur duquel vous êtes. S'en suit des aventures, des rencontres avec une peuplade humanoïde, des histoires d'amour....
Ce roman a pris un bon coup de vieux, même si l'idée de départ est originale. Comme pour ses autres romans, on regrette que cela soit si court donc si peu développé. Malgré tout, c'est concis, c'est efficace et ça se lit très bien.

La conclusion de

On se laisse conduire dans cette histoire de monde parallèle avec grande facilité. Si le texte est court, le plaisir est grand.

Acheter Le 32 juillet en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le 32 juillet sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+